www.GRANDE-CONJONCTION.org

1 de novembre 2004



Editorial

Le monde au prisme de l'ésotérisme,
l'ésotérisme au prisme du monde.

Parmi les titres du Sommaire

Cyclicité de la pression intégrative

Le rôle de l'instrumentalisation
en astrologie

Comment reconstituer le passé de l'astrologie?

Peut-on reconstituer le
passé de l'astrologie?

L'astrologie, entre deux infinis

De l'ajustement des savoirs divinatoires sur le monde

Du nombre au symbole

Christiane Oger
Droit de réponse de l'auteur

 

Notre revue, mensuelle aura pour axes principaux la cyclologie et le symbolisme. Cyclologie qui ne sera pas uniquement centrée sur l’astrologie et qui concernera les grands rythmes sociaux, immigration, intégration, altérité, formation et dislocation des empires, des langues. Symbolisme qui couvrira un champ très large, à savoir tout matériau faisant l’objet de commentaires, d’instrumentalisation, ce qui va de la mythologie au tarot, des calendriers aux étoiles, des centuries au zodiaque mais aussi qui nous renvoie à la dialectique du masculin et du féminin.

Le titre de Grande Conjonction n'est pas nouveau, il renvoie au cycle Jupiter-Saturne qui connut son heure de gloire au Moyen Age et à la Renaissance et plus généralement il signale l'importance de la conjonction en astrologie, encore faudrait-il déterminer de quoi avec quoi, quelle planète, quelle étoile fixe, quel point vernal etc?
Mais aussi, il est synonyme de symbole, c’est à dire du retour de ce qui était séparé, à commencer par la nouvelle lune, qui détermine le début d’un nouveau mois lunaire.


Ce titre fut il y a près de 30 ans celui du bulletin du
Mouvement Astrologique Universitaire (MAU),
fondé en 1975 avant d'être celui de notre structure d'édition à partir de 1979, qui produisit, en coédition avec les éditions Guy Trédaniel, toute une série d'ouvrages,
tel que le
Guide de la Vie Astrologique (GVA),
il y a tout juste vingt ans.

Jacques Halbronn

 


Sponsor :


>> CLIQUEZ ICI <<

www.danicel.com

Mystères & Sciences
Cette collection traite les mystères des domaines comme le rêve, l'astrologie, la prophétie, l'alchimie, la clairvoyance.
Avec ce volume vous allez entrer dans le domaine du rêve.
Vous trouverez : une étude théorique des rêves ; des études des rêves à partir des symboles expliqués ainsi que des rêves initiatiques et une analyse d'une suite picturale.


Cyclicité de la pression intégrative

Par Jacques Halbronn

De quoi traite l’astrologie mondiale? Certainement pas des catastrophes, des désastres mais bien du cours normal des choses et notamment du cycle de l’intégration, à savoir une phase d’intégration légère et une phase d’intégration lourde.

Vous pouvez cliquer dessus pour lire ........la suite

Le rôle de l’instrumentalisation en astrologie

Par Jacques Halbronn

Le concept d’instrumentalisation est incontournable si l’on veut, un tant soit peu, appréhender le phénomène astrologique et cela à tous les niveaux jusque et y compris à celui de la consultation. Par instrumentalisation, il faut entendre le fait de se servir d’un objet non point pour ce qu’il est en soi mais pour la fonction qu’on lui destine, l’objet n’étant alors perçu que par certains de ses aspects et non point en son intégrité/intégralité. ............la suite

Du nombre au symbole


Par Jacques Halbronn

Bien que nous n’accordions pas d’intérêt particulier à l’Ere du Verseau ni à la symbolique zodiacale au niveau de notre approche de l’astrologie, il nous a tout de même semblé souhaitable de préciser, pour ceux que cela concerne, ce qui est inhérent à ce signe d’une part et ce que l’on plaque sur lui, à plus ou moins bon escient. ............................la suite

Droit de réponse de l’auteur

à notre compte rendu, paru sur Encyclopaedia Hermetica en ligne de l’ouvrage de Christiane Oger, Réalité astrale, vérités astrologiques, Paris, Ed. F. Lanore, 2003,
dans l’ article intitulé :
”Astrologie : L’astrologie et la bataille des sexes”

Monsieur Halbronn,
C'est par hasard que je prends aujourd'hui connaissance de votre compte rendu. Je suis bien sûr déçue des mots méprisants, railleurs, paternalistes que vous utilisez; déçue aussi de me rendre compte que vous n'avez pas saisi le sens de mon livre, que vous n'en avez compris que ce que vous vouliez bien en comprendre, pour mieux pouvoir le critiquer...............................................la suite

De l'ajustement des savoirs divinatoires
sur le monde.

Par Jacques Halbronn

A propos de notre Colloque sur l’Astrologie et le Monde, il nous importe de réfléchir sur la façon dont les interprétés des divers savoirs divinatoires, au sein desquels, n’en déplaise à certains, nous inclurons sinon l’astrologie du moins une certaine astrologie, gèrent leur relation à ce qui n’est pas astrologique ou du moins à ce dont l’astrologie n’est qu’ un élément parmi d’autres ..................la suite

Comment reconstituer le passé de l'astrologie?

Par Jacques Halbronn

L'astrologie souffre du retard pris par la science historique. D'une part, en ce que l'Histoire événementielle ne fournit pas un cadre cyclique avec lequel l'astrologie pourrait tenter d'établir des corrélations, ce qui conduit la dite astrologie à se contenter d'une chronologie événementielle bien peu utilisable et des plus confuse. D'autre part, en ce que l' Histoire des textes, autre branche de la science historique, n'a pas encore suffisamment développé une approche archéologique des corpus existants…...la suite

Pour une approche analogique
et dualiste de l'astrologie


Par Jacques Halbronn

Les bases de l'astrologie doivent certainement beaucoup à l'analogie, ce qui ne signifie nullement que l'univers soit, quant à lui, organisé selon le principe d'analogie, position que nous avons vu tenir par nombre d'astrologues et qui est du même acabit que l'idée de synchronisme. Parler de synchronisme entre les hommes et les astres revient à dire que ce que les hommes construisent préexiste ou coexiste ailleurs. Or, pour nous, la démarche analogique introduit une brèche dans la causalité, à savoir que deux objets éloignés l'un de l'autre peuvent se relier de par la volonté de l'un des deux. ......la suite


Peut-on reconstituer le passé de l'astrologie?


Par Jacques Halbronn

Beaucoup d'astrologues, en leur for intérieur, sont persuadés que l'on ne pourra jamais savoir à quoi ressemblait l'astrologie des origines. Ils s'en tiennent à des textes qui bien qu'âgés d'un bon nombre de siècles sont loin de correspondre aux débuts de l'astrologie et par un tour de passe, ils veulent nous faire croire que puisque ce sont là les textes les plus anciens que l'on connaisse, qu'il s'agit là des textes correspondant à un premier état de l'astrologie. Or, il n'en est rien! ..........................la suite

L'astrologie, entre deux infinis

Par Jacques Halbronn

Quel astrologue ne situe pas l'astrologie dans un cadre cosmique, sans nécessairement d'ailleurs préciser ce qu'il entend par là?
Or, il serait bon de démarquer l'astrologie de ce qu'on entend généralement par cosmos, référence pouvant porter à confusion en dépit de son apparence innocente. ..........................la suite

Obstacles épistémologiques en Astrologie

Par Jacques Halbronn

L'astrologie, en s'intéressant par trop, à ce que l'on pourrait appeler des faits divers, de ce qui défraie la chronique, risque fort de se couper des sciences humaines et singulièrement des sciences sociales qu'elle affectionne, de surcroît, sensiblement moins que l'astronomie ou l'astrophysique. Il y a là une erreur d'orientation que nous voudrions dénoncer...........................................la suite

Critique de la raison zodiacale

Par Jacques Halbronn

Dans un texte intitulé "Astronomie et Astrologie", Claire Henrion rappelle que pour l'astrologie selon Jean-Pierre Nicola, il ne s'agit pas de s'en tenir à une "analogie symbolique" et de proposer de considérer que l'astrologie rend compte d'un certain conditionnement que l'humanité subit.
Nous pensons bien au contraire que l'on ne comprend pas la genèse de l'astrologie sans recourir à l'analogie à condition, toutefois, de ne pas déposséder l'humanité de son raisonnement analogique............................................la suite

Réflexions sur les bases de l'astrologie

Par Jacques Halbronn

L'astrologie a-t-elle besoin d'une telle mise à plat, comme celle que nous proposons de mener à bien lors du Colloque des 11-14 novembre 2004, à Paris?
Nous essaierons dans la présente étude de convaincre les astrologues sceptiques de la nécessité d'une certaine prise de conscience notamment lorsque certains principes se contredisent. L'accoutumance des astrologues aux colloques depuis une trentaine d'années a permis à ceux-ci d'apprendre à se comporter comme cela se pratique dans d'autres disciplines mais le contenu des débats est resté quelque peu décalé; il est bon que désormais les astrologues abandonnent des argumentations inutilement provocatrices et surtout qu'ils cessent de poursuivre des objectifs qui sont ceux d'autres disciplines ou d'autres approches du monde................................la suite

 

Avertissement : Les informations figurant sur le site WEB ou sur le bulletin envoyé par e-mail sont fournies gratuitement.
La Grande Conjonction ne garantit pas l'exactitude de ces informations et ne pourra être tenu pour responsable du contenu des sites présentés ainsi que des dommages directs ou indirects qui pourraient résulter de leur utilisation, notamment d'une perte de données ou d'exploitation. La Grande Conjonction est une marque déposée (c) 1985 - 2004. Tout droit de reproduction réservé.

La Grande Conjonction © 2004 - Tous droits réservés.
Contact :
Jacques Halbronn - 8, rue de la Providence - 75013 PARIS - 01 45 81 54 49