www.GRANDE-CONJONCTION.org

12  Fevrier - Mars 2006


Éditorial

 

Bien se faire entendre

Revue
d'anthropologie
politique


 

 


LES SEMINAIRES
DE LA FLAP




Le 55ème Colloque national
ASTROLOGIE. CONDITIONS D'EXISTENCE
7 - 9 oct 2005

Le 56ème
colloque MAU

6-7 avril 2006

LES MALENTENDUS
DE L'ASTROLOGIE

(cliquez pour détails)

 




SOMMAIRE GENERAL


ESTUDES
NOSTRADAMIENNES

 

Fonds judaïque


ARCHIVES

Tous les anciens N°

ARCHIVES DE FILMS SUR DVD

GALERIE DU MAU
(photographies)


 


LIVRES

PROMOUVEZ
VOS OUVRAGES

>> ICI  MÊME <<

 

  Le théme de ce numéro est le malentendu. Souvent l'erreur est créatrice (cf notre "Eloge de l'erreur", in Eloges de la souffrance, de l'erreur et du péché, Paris, Ed. Lierre & Coudrier, 1990), elle enrichit ce qui est vide de signification, elle donne du sens à ce qui n'en avait guère, elle est dotée d'une certaine puissance d'intégration, qui passe par l'instrumentalisation.
   L'on pourrait certes imaginer de vivre dans un monde qui ne fonctionnerait que grâce au malentendu, où l'autre ne nous accepterait que parce qu'il ne nous comprend pas vraiment. Un monde complétement décadent pourrait ainsi se survivre à lui-même.
   L'anthropologie ne peut qu'accorder toute son importance à notre faculté à donner du sens à ce qui n'en a pas en soi. Et si par la suite, l'on finit par savoir ce qu'est la chose en soi - comme un retour du Colonel Chabert - est-ce que cela importera? Nous ne le pensons pas: ce qui est fait et fait. Même si je (me) construis sur un malentendu ou sur une projection ignorante de l'objet considéré, cela importe peu. Il y a des erreurs que l'on ne peut ni ne doit corriger car elles ne sont pas tant des erreurs que des suppléments d'âme. Et tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute.
   Les mots sont la chose du monde la plus aisée à manipuler : on leur fait dire ce que bon nous semble. Mais l'on peut aussi prendre le temps de s'expliquer. C'est bien le Temps qui est souvent sacrifié. C'est parce qu'on n'a pas le temps, qu'on ne prend pas le temps, que les malentendus deviennent monnaie courante. Il ne suffit pas d'apprendre une langue au niveau des signifiants et il convient de passer au stade des signifiés et c'est justement lors de ce passage que les malentendus servent en quelque sorte d'interface.

  L'astrologie, selon nous, est avant tout une sagesse, qui passe par une initiation. Rencontrer l'astrologie, c'est développer un nouveau regard sur le monde mais cela implique de vivre autrement. L'astrologie telle que nous la concevons n'a pas à s'adapter au monde et à le décrire tel qu'il se manifeste mais elle a mission de le transformer et ce n'est certainement ni par la consultation ou le cours d'astrologie qui abreuvent le client/éléve d'informations mais ne lui transmettent pas un nouvel art de vivre que l'on y parviendra. Nous pronons donc ce que l'on pourra appeler une Astrologie Initiatique, terme déjà utilisé par Pierre Lassalle (associé au terme karmique) et Kléa d'Orphell (associé au terme pratique) dans une optique quelque peu différente. Par Astrologie Initiatique, nous entendons, pour notre part, une astrologie aussi dépouillée que possible, non individualisée - donc sans théme natal - c'est à dire une astrologie pour vivre ensemble.
   Ce qui nous frappe, de plus en plus, c'est à quel point l'astrologie devient lettre morte pour les astrologues eux-mêmes dès lors qu'il ne s'agit pas de vendre un savoir mais qu'il importe de le vivre. Oui, on peut le dire, une certaine astrologie est bel et bien morte même si elle ne le sait pas encore....Tout se passe comme si l'astrologie ne disposait point d'une philosophie qui pourrait être partagée par tous : le fait d'admettre que, d'une façon ou d'une autre les astres agissent sur nous ne suffit pas à constituer un discours social cohérent! Autrement dit : que nul n'entre dans le jardin de l'astrologie s'il n'est philosophe, c'est à dire s'il n'est pas mesure de faire l'aller retour entre ce qu'il dit et le systéme de pensée qui sous tend ses propos. Tout se passe comme si l'astrologue supposait qu'"en haut", en amont, l'on s'occupait de tout et que l'astrologie, par définition sinon par essence, ne pouvait que constituer d'office un ensemble intellectuellement cohérent, sans qu'il sache très bien ni pourquoi ni comment. Le pire, c'est que même lorsque les astrologues disposent d'un tel appareil philosophique - comme chez les conditionalistes avec le RET - ils ne prennent pas forcément la peine de s'en expliquer auprès de leurs clients, voulant ainsi leur épargner un exposé peut-être jugé un peu trop ardu. Lors de mes entretiens avec des astrologues, lors du Salon de l'Astrologue 2006 - tant à l'AGAPE qu'au RAH - j'ai pu observer que nombreux étaient ceux qui s'en lavaient les mains et qui se satisfaisaient de parler à leurs clients le langage de Monsieur Toulemonde, sans leur infliger le pensum d'un exposé théorique. Or - et c'est sera l'enjeu de notre 56e colloque "Les Malentendus de l'Astrologie" du mois d'avril - je crois que le temps pour l'astrologie de changer son fusil d'épaule et d'opter pour une approche extensive qui ne se réduirait nullement, faut-il le préciser - à un exposé des significations traditionnelles des signes, maisons et planétes- mais qui traiterait avant tout d'une métaphysique de l'astrologie - pour reprendre le titre d'un ouvrage de Daniel Giraud, les astres n'étant là que pour articuler et moduler dans le temps une telle métaphysique.

15. 03. 06

Jacques Halbronn

Envoyez-moi un e-mail si vous ne désirez plus recevoir le magazine.

 

Sponsor du n°12 :


DANICEL productions

>> CLIQUEZ ICI <<

 

JP Wenger

BIOGRAPHIE

François Brousse
l'Enlumineur des Mondes


vient de paraître

Couverture - F. BROUSSE

Je suis venu du fond des âges
Vers la cité de nulle part

F. Brousse

 

Maître spirituel
Poète
Philosophe
Auteur de 80 ouvrages

 

 

 

 

LA SOLUTION
ASTROLOGIQUE

par Jacques Halbronn

Prôner une astrologie non prévisionelle nous apparaît comme un grave contresens susceptible de fausser complètement l'appréhension que l'on peut avoir de l'astrologie; c'est bel et bien la déséquilibrer.
En effet, si les astres ne servent pas à structurer le temps, on peut vraiment se demander à quoi ils sont utiles...

Vous pouvez cliquer dessus pour lire.....................la suite
dans une nouvelle fenêtre que vous allez fermer ensuite.

CULTURE POPULAIRE
ET CULTURE SAVANTE :
HIATUS ET TENSION

par Jacques Halbronn

Toute expression iconographique d'un texte - lequel devient ipso facto contexte - est éminemment réductrice. Et cela donne, dans le champ ésotérique, les signes zodiacaux, les devises malachiques, les quatrains centuriques, les lames du tarot, autant de séries qui en arrivent à occulter les sources dont ils découlent. au point que nombre d'historiens de l'ésotérisme se contentent d'étudier la fortune de telles séries et non leur formation.

Vous pouvez cliquer dessus pour lire.....................la suite
dans une nouvelle fenêtre que vous allez fermer ensuite.

DE LA COHÉRENCE
DES SAVOIRS DIVINATOIRES

par Jacques Halbronn

Les astrologues anglais n'ont pas d'excuse en ce qui concerne les confusions relatives au signe des Gémeaux.
Dans le répertoire des contines, on trouve une chanson intitulée Now is the Monthe of Maying.
(cf E. Carpenter, The Best of English Song/ Les plus belles chansons anglaises. Paris, Les langues modernes, 1990, pp. 82-83)
Cette chanson du XVIe siècle traite de la venue du printemps:

...............................................................................la suite

L'ASTROLOGIE EST-ELLE UNE PARAPSYCHOLOGIE?

par Jacques Halbronn

Selon le regretté Robert Amadou, disparu en ce début d'année 2006, la parapsychologie "est la mise en évidence et l'étude expérimentale de fonctions psychiques non encore intégrées dans le systéme psychologique scientifique en vue de leur incorporation dans ce systéme alors élargi et complété" (A. Le Kern et Roger-Luc Mary, Guide de l'ésotérisme, Paris, Ed. Osmondes, 1996)


...............................................................................la suite

VERS UN YOGA ASTROLOGIQUE

 

par Jacques Halbronn

Il importe de changer sensiblement les pratiques de la "consultation" astrologique et notamment son caractère le plus souvent ponctuel. L'on sait que si les entretiens que nous avons avec les gens sont souvent pauvres, c'est parce que nous en simplifions à l'excés les enjeux sémantiques. Le débat prend une autre dimension lorsque l'on s'efforce de préciser le sens des mots utilisés par les uns et les autres tant il est vrai que tant de faux désaccords que de faux accords sont dus à des termes entendus différemment.

.........................................................la suite

ISRAËL
OU LE CHANTAGE À LA TERRE

par Jacques Halbronn
Président du Centre d'Etudes et de Recherche sur l'Identité Juive (CERIJ)

Lorsque les Chrétiens se sont mis à devenir sionistes, à partir notamment du XVIIe siècle, et au fond pas si longtemps après les expulsions des Juifs, successivement d'Espagne et du Portugal, ils posèrent des conditions assez draconiennes et qui s'apparentent à un certain chantage.
D'accord, disaient-ils, pour retourner en Judée mais il faut d'abord que vous vous convertissiez à la foi Chrétienne ...


...............................................................................la suite

NOSTRADAMUS

La désaffection des libraires parisiens
pour les productions de Nostradamus
après 1561

par Jacques Halbronn

Les bibliographies de Nostradamus (Benazra ou Chomarat) commencent mal, quand elles nous parlent de l'année 1553 et de certains libraires lyonnais dont on aurait garder la trace dans les archives d'un notaire de Salon de Provence.

...............................................................la suite

PRATIQUES
CONSCIENTES ET INCONSCIENTES
DES LANGUES

par Jacques Halbronn

Parfois, il suffit d'observer un phénoméne sous un nouvel angle pour que le jugement que nous portions à son endroit change radicalement. Face à un probléme quel qu'il soit, il importe d'en déceler les postulats et les fausses évidences. Il ne faudrait surtout pas croire que celui qui parle une langue en connait tous les arcanes et peut en parler de façon pertinente.

...................................................................la suite

LA VOIE INITIATIQUE
DE L'ASTROLOGIE

par Jacques Halbronn

Il y a selon nous deux tempéraments d'astrologues: le lunaire et le solaire et d'ailleurs en astrologie, de toute façon, tout phénomène a à la fois une facette solaire et une facette lunaire. Mais comme nous le soulignons, par ailleurs, dans le présent numéro de GC, il faut un certain temps pour exercer son regard de façon à saisir partout cette dualité.

 

...........................................................la suite

LE COURRIER DES LECTEURS

Un conditionaliste, Gilles Roy,
nous écrit :


Bonjour JH,
Sans doute ne vous rappelez plus de Gilles Roy à un colloque conditionaliste parisien cela fait plusieurs années ? Je viens de lire les articles de Grande-Conjonction.org sur le web et me démange le désir de vous posez quelques questions :

...........................................................la suite

LA MUSIQUE ET LE CORPS

par Jacques Halbronn

On ne peut selon nous dissocier la musique de la marche et d'ailleurs nombreux sont les compositeurs qui nous ont légué des marches, qu'elles soient funébres ou triomphales.
L'alternance de mouvements rapides et lents correspond à un besoin : lorsque l'on a marché vite, il importe de ralentir le pas pour ensuite reprendre un rythme soutenu.

 

Vous pouvez cliquer pour lire ...........................la suite

CITOYENNETÉ DE LANGUE
OU CITOYENNETÉ DE PAPIER ?

par Jacques Halbronn
président du CNM et du CERIJ

Connaissant bien la société israélienne, il nous a paru intéressant de comparer notre expérience de ces deux sociétés pour mieux faire ressortir et comprendre le cas français. Comme chacun sait, la société israélienne connait des problémes d'intégration (en hébreu Klita) et elle a des immigrés, le fait qu'ils soient juifs ne changeant pas grand chose à l'affaire.
En tant que Français ...

Vous pouvez cliquer pour lire ...........................la suite

RETROSPECTIVES

Le Colloque MAU-CERIJ
sur la Dualité (2000)

par Jacques Halbronn

En l'an 2000, j'ai organisé un colloque un peu particulier puisqu'il ne concernait pas uniquement l'astrologie ou pas uniquement le judaïsme mais les deux. Certains connaissent mes activités au sein du MAU et d'autres au sein du CERIJ mais rares sont ceux qui suivirent les unes et les autres. Et il nous a semblé souhaitable de connecter les deux informations et de réfléchir à la façon dont elles se complètent ou s'intriquent.

Vous pouvez cliquer pour lire ...........................la suite

RENCONTRES
GRANDE CONJONCTION

6-7 avril 2006

à la Maison des Associations du XIIIe arrondissement,
11, rue Caillaux, 75013 Paris,
(M° Maisonblanche, PC Porte d'Italie, Bus 47 et 62)

Le 56ème colloque MAU-CSAF

LES MALENTENDUS DE L'ASTROLOGIE

"Ne jetez pas des perles aux pourceaux"
Evangile selon St Mathieu chapitre VII

Vous pouvez cliquer pour lire ...........................le programme

FAUT-IL UNE FRANCE A DEUX VITESSES?
soirée CERIJ-CNM

Vous pouvez cliquer pour lire ...........................le programme

 

 
Web www.grande-conjonction.org
SITE OPTIMISE FIREFOX - 800x600

Avertissement : Les informations figurant sur le site WEB ou sur le bulletin envoyé par e-mail sont fournies gratuitement.
La Grande Conjonction ne garantit pas l'exactitude de ces informations et ne pourra être tenu pour responsable du contenu des sites présentés ainsi que des dommages directs ou indirects qui pourraient résulter de leur utilisation, notamment d'une perte de données ou d'exploitation. La Grande Conjonction est une marque déposée (c) 1985 - 2004. Tout droit de reproduction réservé.

La Grande Conjonction © 2004 - Tous droits réservés.
Contact :
Jacques Halbronn - 8, rue de la Providence - 75013 PARIS - 01 45 81 54 49