www.GRANDE-CONJONCTION.org

13  Avril - Mai 2006


Éditorial

 

    Les savoirs de survie

Revue
d'anthropologie
politique




 

 


LES SEMINAIRES
DE LA FLAP





LA VIE

ASTROLOGIQUE

(cliquez pour détails)

 

 




SOMMAIRE GENERAL


ESTUDES
NOSTRADAMIENNES

 

Fonds judaïque


ARCHIVES

Tous les anciens N°

ARCHIVES DE FILMS SUR DVD

GALERIE DU MAU
(photographies)


 


LIVRES

PROMOUVEZ
VOS OUVRAGES

>> ICI  MÊME <<

 

  Le point commun entre les différents domaines qui intéressent notre revue est peut-être qu'ils revêtiraient une valeur singulière dans un contexte de fin du monde ou en tout cas de fin de civilisation. En ce sens, l'on pourrait les qualifier de savoirs de survie.
   Entendons par là qu'il s'agit d'aller puiser dans les savoirs les plus profondément ancrés dans notre psyché.
A contrario, dans un monde très sophistiqué, ces savoirs de survie ne pèsent pas très lourd, étant donné l'efficience de la communication immédiate générant un environnement auquel l'individu a peu de chances d'échapper.
   Ces savoirs de survie sont ceux qui sont imprimés dans notre corps, dans notre psychisme et qui ne dépendent pas de l'état de notre civilisation à un moment donné. Non pas qu'ils n'agissent pas mais ils sont en quelque sorte en surnombre : on peut se passer d'eux, en faire fi.
On associe souvent l'astrologie à l'annonce de la fin du monde ou d'un monde mais une autre approche nous semble possible: l'astrologie serait un savoir qui s'imposerait à la fin du monde, lorsque l'Humanité devrait repartir à zéro ou presque, lorsqu'il faudrait faire l'inventaire de ce dont elle disposerait, cette Humanité, encore, enfouie profondément en elle.
    Dans un monde saturé d'information, la facteur astrologique est assez difficile à appréhender et comme nous le disions dans le précédent numéro, il a besoin d'être dégagé pour être pleinement ressenti. Rien ne symbolise mieux la situation actuelle que les accouchements provoqués qui faussent depuis des décennies la relation entre naissances et configurations astrales.
    De la même façon, ce que nous écrivons sur la sexuation serait certainement beaucoup plus marquant dans un contexte de survie, minimal que dans le contexte actuel.
Et l'on pourrait en dire autant au niveau de nos recherches musicologiques qui privilégient les instruments "internes" par opposition avec les instruments 'externes".
    Mais parmi les scénarios de survie, un autre cas de figure se présente, celui, au contraire, d'une domination toujours accrue, plus pesante, de la machine "externe". Là aussi, l'humanité serait amenée à devoir se ressaisir et à trouver en elle-même des ressources oubliées.
   Notre monde de ce début du XXIe siècle est extrêmement syncrétique et le syncrétisme brouille les pistes, permet à des systèmes incohérents de perdurer en profitant du chaos général. Ce qui pose notamment la question des outils linguistiques dont nous disposons.
  Les problèmes que nous posons peuvent devenir des solutions!
Notre monde nous fait penser parfois à celui des Mayas qui faisaient des sacrifices pour que le soleil se lève à nouveau. Nous croyons que sans nos institutions, sans notre système éducatif, sur lesquels il faudrait veiller jour après jour, nous irions à la catastrophe. Mais en sommes-nous si sûrs? Est-ce que, bien au contraire, ce n'est pas en nous débarrassant de nos oripeaux que nous découvririons les véritables structures qui permettent à l'Humanité d'être ce qu'elle est? Croit-on sérieusement que nous avons eu à attendre le XVIIIe siècle avec son culte des constitutions pour que nos sociétés soient en mesure de fonctionner? Il y a là un culte assez factice du progrés qui malheureusement a conquis les astrologues eux-mêmes qui ne jurent plus que par les dernières planètes découvertes mais ignorées pendant des millénaires?
   A quoi faut-il rattacher l'astrologie? Le débat est essentiel tant il semble évident que l'astrologie ne saurait être considérée comme un cas à part et doit se désenclaver. A quel champ du savoir convient-il donc de rattacher l'astrologie?
Faudra-t-il espérer quelque cataclysme pour que l'on en vienne à s'intéresser à ce domaine des savoirs subconscients et qui, par conséquent, ne dépendent pas de la transmission orale ou écrite mais de l'héritage génétique? C'est en effet dans un scénario de fin du monde que l'on peut s'attendre à ce que l'Humanité se ressaisisse et se désaliène.
  En ce qui nous concerne, nous travaillons sur l'homme en tant que machine, questionnement bien différent de celui, plus classique, concernant les rapport de l'Humanité à la technologie.
   Dans un monde sans électricité, sans énergie, que vaudraient les machines? Dans un monde sans livres, sans outils, voire sans langage, comment vivrait l'Humanité?
  En effet, pour nous, l'astrologie fait partie de notre kit de survie mais sous une forme minimale qui ne passe évidemment pas par le recours à des ordinateurs mais plus simplement à un repérage de quelques signaux célestes auxquels nous nous sommes programmé à réagir ensemble, simultanément. C'est précisément ce faisant que nous dépassons le cadre de nos individualités. Cela n'implique nullement une reconnaissance des transits (cf Catherine Aubier. ABC de l'astrologie prévisionnelle, Paris, Grancher, 2006) qui suppose que nous nous souvenions au niveau subconscient des astralités qui furent celles de notre naissance, des décennies plus tôt mais simplement de réagir à certaines configurations qui sont les mêmes pour tous mais que chacun vit avec sa propre histoire, laquelle, n'a pas à s'inscrire dans le thème natal mais est un fait pré-astrologique.
   En fait, la plupart des domaines sont ainsi clivés : face à face de formes très simples et de formes très sophistiquées, très instrumentées, qu'il s'agisse de musique ou d'astrologie et cette opposition correspond à l'inné et l'acquis qui ont chacun leurs cultures, situées à des niveaux différents de la psyché. Lorsque l'acquis est en crise, l'inné reprend le dessus, prévaut.
 

Jacques Halbronn

Envoyez-moi un e-mail si vous ne désirez plus recevoir le magazine.

 

Sponsor
revue n° 13 :

DANICEL productions

>> CLIQUEZ ICI <<


jeu de tarots
divinatoires – 24 cartes
format géant 10x20 cm

Profitez de la précommande

38€

et recevez le livre (12,66€)

 

Le Tarot Atlante

I-II-III

 

Pourquoi 24 cartes ?
François Brousse
nous donne la réponse :

«On peut se demander pourquoi je n'ai pas révélé plus tôt les deux lames complémentaires

l ’Ascensionnée et le Vainqueur du serpent.

Zorah m'avait dit de ne les transmettre que la dernière année "19" du siècle, donc en 1990,
l'année du soleil spirituel
(1 + 9 + 9 + 0 = 19)

LA DIALECTIQUE
MERCURE-JUPITER

par Jacques Halbronn


L'idée d'un couple Jupiter-Saturne est probablement une des pires que l'on puisse trouver dans les manuels d'astrologie et il serait bon que l'on s'en débarrassât au plus vite et ce en dépit de la similitude, inversée, de leurs glyphes : croissant et croix. Tout indique en effet que le couple Jupiter-Mercure fasse pendant au couple Mars-Vénus. En langage zodiacal - celui des domiciles - nous avons un pôle printanier .....

Vous pouvez cliquer dessus pour lire.....................la suite
dans une nouvelle fenêtre que vous allez fermer ensuite.

L'ASTROLOGIE
OU LA NÉGATION DE L'HOMME

par Jacques Halbronn


L'astrologie est-elle castratrice?

Selon nous, l'attirance pour une certaine forme dominante d'astrologie est révélatrice d'un problème avec le principe masculin.
Certes, l'on peut élaborer une astrologie masculine mais l'expérience a montré qu'une telle astrologie ne correspondait point à l'attente de la plupart des amateurs d'astrologie.

Vous pouvez cliquer dessus pour lire.....................la suite
dans une nouvelle fenêtre que vous allez fermer ensuite.

LANGUES HOMONYMIQUES
ET SYNONYMIQUES

par Jacques Halbronn


Nous proposerons un nouveau classement des langues qui ne recoupe pas nécessairement d'autres classements (slave, germanique, sémitique, latine etc) et qui tient davantage compte de l'histoire des langues. C’est ainsi que l'anglais serait une langue synonymique alors que le français serait une langue homonymique.


.........................................................la suite

LES JUIFS
SONT-ILS "INNOCENTS"?

par Jacques Halbronn
Président du Centre d'Etudes
et de Recherche sur l'Identité Juive (CERIJ)

Il est bien difficile de tenir des propos pertinents sur la question juive : en croyant bien faire, certains parfois se révèlent plus nocifs que d'autres, apparemment plus hostiles.
Si les Juifs n'apprécient pas trop, en effet, qu'on s'attaque à eux, il n'est pas certain qu'ils aiment spécialement être traités comme quantité négligeable.


...............................................................................la suite

ESTUDES NOSTRADAMIENNES

LES PSEUDO-CONTREFAÇONS
DES NOSTRADAMOLOGUES

par Jacques Halbronn

On nous reproche de voir partout des contrefaçons mais à y regarder de plus près les tenants de la chronologie nostradamique "classique" ne se privent pas, quand cela les arrange, de recourir à un tel argument…

...............................................................la suite

LA SEMI-CONSCIENCE
ASTROLOGIQUE

par Jacques Halbronn

L'astrologie est une affaire de causes et non d'effets. Au niveau des effets, tout se mélange, une poule n'y retrouverait pas ses petits.
Il est temps, en l'aube d'un nouveau millénaire, que l'on comprenne quels sont les véritables enjeux de l'astrologie car ils ne sont pas ceux que d'aucuns s'imaginent.

...................................................................la suite

LES 12 SIGNES ET LES 4 SAISONS :
L'AMALGAME DE L'ASTROLOGIE

par Jacques Halbronn

Habituellement, les astrologues placent sur le même plan, le découpage en saisons et en mois. Or, ces deux plans sont fort différents, le premier correspondant à des phénomènes à la fois célestes (équinoxes et solstices) et météorologiques (les Quatre Saisons et les implications climatiques).
Il importe, en effet, de souligner le fait que le découpage, en dépit des apparences, est artificiel.

...........................................................la suite

LE REGARD
DE L'ASTROLOGUE

par Jacques Halbronn

Tout comme le Ciel peut être perçu de toutes sortes de façons, de même en est-il pour le psychisme des gens lequel se prête à toutes sortes de lectures.
Les gens vont vers l'astrologie pour, paraît-il, mieux se connaître. Selon nous, soit l'on décide de ce que l'on est à moins que d'autres décident pour nous, soit l'on est dans une sorte d'indétermination.

...........................................................la suite

LA MUSIQUE-BALLET DU XXIe SIÈCLE

MANIFESTE POUR LE SIFFLEMENT

par Jacques Halbronn

La musique n'est généralement pas perçue comme le triomphe de la machine et pourtant rien n'est plus révélateur que d'assister à un concert, tant acoustique qu'électronique, chaque protagoniste étant équipé d'un instrument et ce jusqu'au chanteur doté d'un micro. Nul n'est musicien, désormais, s'il n'est pas accompagné de quelque truchement mécanique.

Vous pouvez cliquer pour lire ...........................la suite

LE COURRIER DES LECTEURS

Le coin du symbolisme

A la suite de nos articles sur le symbolisme du Zodiaque et du Tarot, un lecteur - Pierre-Elie Nedjar - nous écrit :

Monsieur,
Il est probable que je vais devoir prendre le risque de vous déplaire. Allons-y...
Vous décrivez le tarot comme une compilation aléatoire d'images piquées ici et là. Et le zodiaque comme un machin abscons, sous prétexte que le signe des Gémaux devrait figurer un couple enamouré. Je réfute le bien fondé de ces deux affirmations.

Vous pouvez cliquer pour lire ...........................la suite

SHAKESPEARE
ET LE FRANÇAIS KETCHUP

par Jacques Halbronn

On nous dit que William Shakespeare est le grand maître de la langue anglaise; nous voudrions psychanalyser le rapport de Shakespeare à cette langue bâtarde et visiblement dépendante d'une autre langue qui s'appelle le français et dont elle un avatar que nous désignerons comme le français ketchup.
La formule de Hamlet "To be or not to be. That is the question" comporte un seul mot, en dehors des auxiliaires et des articles; question et ce mot est français. Il y a ainsi des miliers de mots français dans l'oeuvre de Shakespeare (1564-1616).

Vous pouvez cliquer pour lire ...........................la suite

L'ÉSOTÉRISME
ET LES POUVOIRS DE L'HOMME

par Jacques Halbronn

Pour nous, l'ésotérisme est ce qui est intérieur par opposition à ce qui est extérieur (exotérique). Et par là nous entendons ce qui est intérieur à l'homme, ce qui est enfoui en lui alors que l'exotérisme concerne ce qui est externe. Mais il nous faut ajouter immédiatement que ce qui est interne n'empêche pas une certaine ouverture au monde. Par exemple, avec l'astrologie, il est probable que ce qui nous pousse à réagir à certaines configurations célestes est en nous, cela n'a pas été enseigné par notre entourage, c'est un savoir faire qui nous est transmis par le sang.

Vous pouvez cliquer pour lire ...........................la suite

RETROSPECTIVES

Le MAU
et Alexander Ruperti

par Jacques Halbronn

Je ne sais pas si c'est le MAU qui a "lancé" Ruperti ou Ruperti qui a contribué à la réussite du MAU mais ce qui est certain c'est qu'une certaine synergie exista entre les deux dans les années 1974-1978.
Comme d'habitude, quand on lit ce qui fut écrit sur Ruperti en 1998, à sa mort, l'on ne peut que constater - notamment dans les publications du RAH (Réseau d'astrologie Humaniste) - une version assez insuffisante de cette époque.

Vous pouvez cliquer pour lire ...........................la suite

Colloque MAU d'avril 2006
"Les malentendus de l'astrologie"

Deux astrologies face à face

Rapport de Jacques Halbronn 

Qu'un certain savoir se soit constitué - et qui ait pris le nom d'Astrologie - ne fait pas probléme à condition que cela n'empêche pas d'exister d'autres discours sur les rapports Hommes-astres. Ce qui importe aujourd'hui, ce n'est pas tant de savoir s'il existe tel ou tel savoir ayant quelque rapport avec les astres mais de déterminer quel savoir importe avant tout à l'Humanité, en tant qu'outil socio-politique majeur. 

Vous pouvez cliquer pour lire ...........................la suite

Web www.grande-conjonction.org
SITE OPTIMISE FIREFOX - 800x600

Avertissement : Les informations figurant sur le site WEB ou sur le bulletin envoyé par e-mail sont fournies gratuitement.
La Grande Conjonction ne garantit pas l'exactitude de ces informations et ne pourra être tenu pour responsable du contenu des sites présentés ainsi que des dommages directs ou indirects qui pourraient résulter de leur utilisation, notamment d'une perte de données ou d'exploitation. La Grande Conjonction est une marque déposée (c) 1985 - 2004. Tout droit de reproduction réservé.

La Grande Conjonction © 2004 - Tous droits réservés.
Contact :
Jacques Halbronn - 8, rue de la Providence - 75013 PARIS - 01 45 81 54 49