www.GRANDE-CONJONCTION.org

19  Mai - Juin 2007


Éditorial

 

De la révolution à la re/dé-programmation

 

Revue
bimestrielle
d'anthropologie
économique

PLATE-FORME

59e Colloque
MAU


26 et 27 oct. 2007

La raison des aspects

(le thème a changé
voir n°20)


Rubriques sous la
direction de
Jacques Halbronn

ENCYCLOPAEDIA
ASTROLOGICA

ESTUDES
NOSTRADAMIENNES


Fonds judaïque


ARCHIVES

SOMMAIRE GENERAL

GALERIE DU MAU

Les  VIDEOS

Les   PHOTOS


LIVRES

PROMOUVEZ

ICI 

VOS OUVRAGES


LIENS
INTERESSANTS

 

L’avenir de nos sociétés dites occidentales et notamment européennes, pour les siècles à venir, tiendra largement, selon nous à une certaine faculté de création collective, ce qui impliquera une disposition à la reprogrammation globale. Entendons par-là qu’il ne suffira plus de faire évoluer le « parc » de ce monde technologique qui nous entoure et nous enserre mais bien de faire passer le progrès par nos propres comportements, tels qu’ils sont susceptibles de se développer entre nous humains.
Dans l’immédiat, l’on peut cependant être assez sceptique sur les perspectives d’une telle transformation sociale, le temps des révolutions étant déjà loin. Plutôt d’ailleurs qu’une reprogrammation, il est bon d’apprendre à se déprogrammer. En réalité, il ne s’agit pas tant de se déprogrammer en profondeur que de renoncer à certaines représentations et à certaines pratiques qui aggravent notre différentiel avec le dit monde technologique.
Nous pensons à un certain nombre de tabous, 1 dans le domaine linguistique, 2 dans celui des rapports hommes/femmes, dans celui de l’organisation sociale et notamment dans la formation des élites, ce qui passe 3 par une réévaluation de la polygamie, 4 dans une aptitude à fonder nos démocraties sur des bases cycliques viables. Sur le premier point, il s’agit de s’interroger sur les qualités que l’on se doit d’attendre d’une langue ; sur le deuxième point, il importe de reconsidérer la complémentarité des sexes dans une reformulation du rapport émission/ réception. Sur le troisième point, nous pensons que l’Europe sera spirituellement polygamique ou bien ne sera plus rien d’ici la fin du XXIe siècle et par polygamique, nous entendons une faculté de sélectionner ses meilleurs éléments et une volonté de leur conférer une place centrale, dominante, ce qui signifie peu d’émetteurs et un grand nombre de récepteurs. Sur le quatrième point, comme sur le plan linguistique, il n’est plus possible d’accepter des lois qui ne tiennent pas compte de certains rythmes inhérents à la condition humaine et qui sont bafoués par l’arbitraire du Droit.. Si nous échouons à repenser notre propre fonctionnement social, nous serons toujours plus tributaires de la technique et nos facultés propres passeront au second plan par rapport aux machines auxquelles nous aurons accès. Ce qui signifie que notre potentiel intérieur deviendra un enjeu de plus en plus marginal comparé à la puissance des outils mis à notre disposition et qui se substituent à nous, constituant notamment des masques sonores - par exemple les « répondeurs » - figeant les personnes dans une posture décalée…..
Il importe de comprendre que les hommes ont élaboré des structures qui sont en porte à faux avec des déterminismes beaucoup plus anciens dus à l’ ingéniosité de nos très lointains aïeux. Toute la question est de savoir s’il n'est pas temps, au nom d’une certaine scientificité qui tend à juste titre à relativiser toute modernité, toujours fragile et précaire, de permettre à des énergies très puissantes de pouvoir s’exprimer alors qu’elles sont brimées par des superstructures qui faussent le jeu normal des choses. On pense notamment à une refonte radicale du droit constitutionnel, à une révision du droit de la famille, à une reprise en main des processus linguistiques, à une nouvelle conception de la propriété des ressources « naturelles ». . Notre prétendue modernité actuelle a vieilli, elle est marquée par les siècles passés et notamment par le XVIIIe siècle qui a vu naître le mouvement constitutionnel aux Etats Unis et en France, elle accorde une importance sacro-sainte aux clivages nationaux et religieux de tous ordres sans parvenir à les situer clairement par rapport à des entreprises qui ont vocation à les dépasser. Notre monde présent vit dans l’illusion qu’il maîtrise son destin alors même qu’il ne se perpétue non pas grâce à ce que nous concevons aujourd’hui mais en dépit de cela….
En fin de compte, ce qui ferait le plus problème ne serait pas tant la reprogrammation que la déprogrammation., c’est le syndrome du palimpseste, ce qui a été gratté se maintenant en filigranes. Il est vrai qu’encore faudrait-il être pleinement conscient des « programmes » à l’œuvre en nous et on est loin du compte. D’ailleurs, si l’on en était plus conscient, l’on renoncerait peut-être à tenter d’opérer certains changements dont le désir n’est le plus souvent alimenté que par un certain déficit conscientiel.

Jacques Halbronn   27. 05 07


Ecrivez-moi, en précisant votre adresse e-mail,
si vous ne désirez plus recevoir le magazine.

 

 

SOYEZ LE SPONSOR
DU PROCHAIN NUMERO


ENVOYEZ
VOS PROPRES
ARTICLES



TV urania

PARTICIPEZ
AUX DEBATS
EN COMMENTANT
LES ARTICLES


POSEZ VOS
QUESTIONS

ASTROLOGIE

1. L’astrologie, sa mission socio-politique

2. L’astrologie, entre le hasard et la nécessité

3. La guerre des conjonctions saturniennes

4. L’Astrologie et l’Art du Prévoir

5. Faut-il repenser la théorie des aspects?

6. L’Astrologie PEF face à l’immigration et à l’émigration

7. L’astrologie et l’épistémologie du choix

8. De l’influence de l’astrologie sur notre approche des langues vernaculaires

9. De l’inanité des attaques anti-astrologiques traditionnelles

10. Du pouvoir de « perturbation » de la « science » astrologique

LA VIE ASTROLOGIQUE

Compte-rendu du 58e COLLOQUE MAU

Les Colloques du mois d’Octobre 2007

1.     COLLOQUE RAO, Lyon,
           Samedi 20 octobre 2007
         Les prévisions en astrologie

voir site http://www.astrologie-rao.com/colloque.html

Maurice CHARVET
Astrologie lunaire
Robert et Francine GOUIRAN
Enigmes et interrogations de l’astrologie horaire. Un
cas. Une année de vie. Revue de quelques outils
prévisionnels.
Christine HAAS
L'interprétation astrologique dans les médias.
Danièle JAY
Les prévisions grâce aux directions primaires.
Denis LABOURÉ
Comment dater en astrologie horaire ?
Yves LENOBLE
Cycles et transits
Franck NGUYEN
Les décennies chinoises en synergie avec l’astrologie
occidentale

2.    59e COLLOQUE MAU, Paris
         26 et 27 oct. 2007
         La raison des aspects

(le thème a changé voir n°20)

SOCIETE

1. Le retard comme signe de mal prévoir

2. La shtroumpfisation des femmes

3. L’homme entre enchantement technique et désenchantement idéologique

4. Le temps des sociétés décalées

5. Le faire ensemble :
vers une synergisation sociale

 LINGUISTIQUE

1. Les femmes et le culte des mots

2. L’influence du français sur l’anglais par delà la question lexicale

 

SOCIOLOGIE DES RELIGIONS

1. Réflexions sur la notion de secte :  l’exemple des catholiques et des astrologues

 

NOSTRADAMUS

Le nominalisme prophétique dans le discours centurique

 

 

 

 

Communiqué :

Notre site s’enrichit, dès ce présent numéro, d’une partie vidéo dans le domaine astrologique et prophétique jusque là seulement accessible sur TV Urania (abcart.fr).
Nos documents (colloques MAU, entretiens, tables rondes, enquétes etc) seront, en régle générale présentés en avant première sur TV Urania et seront repris dans les éditions bimestrielles de Grande Conjonction, à la rubrique ARCHIVES, section "Les vidéos".

La direction

 


Utilisez des mots clé pour trouver les articles de notre revue :
 
Web www.grande-conjonction.org
Site optimisé NETSCAPE et FIREFOX - 800x600

Avertissement : Les informations figurant sur le site WEB ou sur le bulletin envoyé par e-mail sont fournies gratuitement.
La Grande Conjonction ne garantit pas l'exactitude de ces informations et ne pourra être tenu pour responsable du contenu des sites présentés ainsi que des dommages directs ou indirects qui pourraient résulter de leur utilisation, notamment d'une perte de données ou d'exploitation. La Grande Conjonction est une marque déposée (c) 1985 - 2004. Tout droit de reproduction réservé.

La Grande Conjonction © 2004 - Tous droits réservés.
Contact :
Jacques Halbronn - 8, rue de la Providence - 75013 PARIS - 01 45 81 54 49