www.GRANDE-CONJONCTION.org

5 de mars 2005



Editorial

 

  Astrologie: le temps des divorces

Le monde au prisme de l'ésotérisme,
l'ésotérisme au prisme du monde.





Le colloque MAU
L'Astrologie et le Monde

a eu lieu du 11 au 14 nov. 2004

 

Le prochain Colloque national aura lieu en novembre 2005.

 

 





 

 

 

SOMMAIRE GENERAL

MAGAZINE N° 1

ARTICLES PUBLIES DANS LE N°1 DU MAGAZINE

MAGAZINE N° 2

ARTICLES PUBLIES DANS LE N°2 DU MAGAZINE

MAGAZINE N° 3

ARTICLES PUBLIES DANS LE N°3 DU MAGAZINE

MAGAZINE N° 4

ARCHIVES DE FILMS EN DVD

GALERIE DU MAU
(photographies)



 


Le rendez-vous
de Pâques

22-26 mars 2005

 

 


 

            Il y a un temps pour chercher à tout concilier et il y a un temps pour les séparations, où l’on ne cherche pas à faire tout coller, à tout prix.  Il est dommage que les astrologues ne disposent d’un modèle prévisionnel collectif et ne fonctionnent qu’en prévision individuelle.

            Il semble ainsi que le Salon de l’Astrologue ne puisse plus s’articuler sur les Congrès de SEP Hermés. Cela était assez prévisible car il s’agissait d’un arrangement assez bancal et qui n’avait pas porté les fruits que l’on pouvait en espérer.

            Mais en matière de séparation, il convient d’aborder des problèmes plus en profondeur. Est-ce que cette Astrologie au singulier ne masque pas  la coexistence de plusieurs astrologies. Et là on ne veut pas parler de l’existence de différentes écoles mais bien des différents pans du savoir astrologique.

            Nous distinguons trois entités principales en astrologie: le thème astral, le Zodiaque, les cycles mondiaux. Actuellement, entre ces trois entités existent toutes sortes de passerelles et ce sont précisément celles-ci qui sont désormais en cause. Le but du Colloque du samedi 26 mars 2005 est de faire apparaître la nécessité d’un éclatement d’un ensemble bâtard et qui n’a en commun qu’une certaine référence cosmique, vécue sous des  aspects, c’est le cas de le dire, extrêmement divers.

            Tout comme au niveau politique, l’heure est au rejet des interférences, comme on le voit présentement en Israël ou au Liban,  il importe de ne plus tout mélanger dans le champ astrologique.  Nous  dénoncions, dans notre précédent numéro, un tel mélange des genres, entre astrologie populaire et astrologie savante, entre astrologie individuelle et astrologie mondiale, entre astrologie masculine et astrologie féminine....
            Une telle façon de faire brouille l’image de l’astrologie et il serait bon de considérer chaque branche de l’astrologie sans chercher à tout prix à tout relier, comme c’est le cas des transits qui deviennent notre bête noire, tout comme d’ailleurs les  Maîtrises. Or, autour de nous, on n’entend parler dans les réunions astrologiques que de transits et de maîtrises, c’est à dire de ces passerelles entre cycles et thème natal, entre planètes et Zodiaque....
Combien d’astrologues, cependant, seraient disposer à renoncer à  de telles  pratiques syncrétiques?  Opposition désormais entre ceux qui  continuent à prôner  l’unité de l’Astrologie et ceux qui annoncent, comme pour beaucoup d’entreprises,  une restructuration d’un ensemble par trop hétérogène.

            Mais le temps des divorces, c’est aussi celui qui risque de creuser le fossé entre l’Astrologie et les autres disciplines, comme semble le confirmer la publication du nouveau Que Sais-je sur l’astrologie, remplaçant  celui du à Suzel Fuzeau-Braesch, paru il y a 15 ans. Mais peut-être est-il temps pour les astrologues de se démarquer de l’astronomie et en tout cas de ne pas se laisser impressionner par les propos des astronomes quand ils croient pouvoir parler en son nom.  

Jacques Halbronn

 


Sponsor :


>> CLIQUEZ ICI <<
www.danicel.com



Bienvenue au  Que sais-je nouveau
sur l’Astrologie!

Par Jacques Halbronn

En  décembre 1989, nous avions accordé une certaine importance, lors d’un de nos Colloques, à la sortie du tout nouveau Que Sais je (n° 2481) sur l’Astrologie de Suzel Fuzeau-Braesch, biologiste,  que nous avions alors invitée à intervenir -   ouvrage sensiblement plus favorable à l’astrologie, qui remplaçait celui de l’astronome Paul Couderc. Quinze après, une nouvelle équipe, masculine,  sort une troisième mouture, moins bien disposée envers le sujet,  avec Daniel Kunth, astronome et Philippe Zarka, astrophysicien...

 


Vous pouvez cliquer dessus pour lire ........la suite


La  nature duelle de la cyclicité astrologique

Par Jacques Halbronn

On a du mal à croire que l’astrologie n’ait jamais connu une cyclicité s’articulant su une seule planète. Or, force est de constater que pour la plupart des astrologues actuels, parler de cycle implique de combiner deux planètes. Comment en est-on arrivé là?
     Combiner deux planètes ne revient-il pas à les neutraliser au niveau de leurs significations respectives? Ce fut, au Moyen Age, le cas des grandes conjonctions Jupiter/ Saturne, qui apparurent comme une grille chronologique sans rapport avec  une quelconque force jupitérienne ou saturnienne et dont la cyclicité n’était d’ailleurs réductible ni à  la révolution de l’une ou l’autre des deux planètes.

Vous pouvez cliquer dessus pour lire............la suite


Clefs pour le  Zodiaque

Par Jacques Halbronn

Quand l’astrologie parviendra-t-elle à se débarrasser du Zodiaque? On a l’impression que ce ne sera pas demain la veille, quand on pense à cette fameuse Ere du Verseau qui a permis au Zodiaque d’échapper à son cadre annuel naturel pour accéder à une dimension  à l’échelle des civilisations, le Zodiaque se trouvant raccordé sur quelque Grande Année, ou en tout cas couvrant plusieurs millénaires, si l’on s’en tient aux dernières ères ( Taureau, Bélier, Poissons). 

.........................................................la suite


L’Hérédité  planétaire
Débat avec Christian   Urvoi

Christian Urvoi nous écrit :

Je viens de lire le petit livre de Kunth et Zarka (Que Sais-je sur l’Astrologie, Paris, PUF, dont GC a fait le compte rendu dans la présente livraison).
Je suis déçu : la partie consacrée aux travaux statistiques est mince, une dizaine de pages et n'apporte guère d'informations nouvelles.
De plus ils ont ignoré le plus important : l'effet planétaire en hérédité.

.......................................................la suite

Vers un nouveau ternaire aspectal, 
avec  J. P. Rébillard.

Par Jacques Halbronn

L’ animateur des Journées Astres - on arrive à la septième édition (22-26 mars 2005) - l’astrologue Jean- Pierre Rebillard,  a renouvelé la question des Dignités Planétaires avec la notion de speculum astrologicum. (cf ses articles  parus dans la Gazette de l’ésotérisme)  en mettant en avant la notion de contre-antisce, faisant ainsi ressortir les aspects de semi-sextile (60°), carré (90°) et quinconce (150°).

            Pour Rébillard, chaque signe a son speculum en un autre signe, atteignant avec lui un total de 13. C’est ainsi que le Sagittaire, le 9e signe, sera associé au 4°, le cancer (9 + 4 = 13) et ainsi de suite. Dès lors, une planète forte dans un signe le sera également dans son speculum. Jupiter domicilié en sagittaire sera fort en cancer, ce qui est d’ailleurs le cas dans la tradition, puisque le cancer est le signe de son exaltation. Mais foin des anciennes exaltations pour notre ami Jean-Pierre, les signes en speculum prennent le relais.

...............................................................la suite


La fin des transits?

Par Jacques Halbronn

Une des grandes questions qui turlupinent les astrologues concerne le temps  pendant lequel un transit ou d’ailleurs toute autre configuration continueront à exercer quelque effet. Cela pose le problème de l’orbe.

            Pour nous, un processus se prolonge jusqu’à ce que se présente un nouveau processus puisque nous ne recourons qu’à un seul et unique cycle. Mais pour la très grande majorité des astrologues, qui recourent à un grand nombre de configurations, les choses se présentent de façon un tout petit peu plus compliquée.

            Lors de nos entretiens avec certains astrologues, il est apparu que la plupart penchent vers une certaine durée de l’aspect (que ce soit en transit, direction ou cycle voire en révolution solaire), ce qui peut éventuellement conduire à ce que plusieurs influences interfèrent entre elles, ce qui, en définitive, conduit à un résultat assez embrouillé, fort loin de l’harmonie des sphères et de la régularité des mouvements célestes.

...................................................................la suite

Les événements du Liban 
au regard de l’astrologie mondiale

Par Jacques Halbronn

Quand nous disons que  nous sommes en faveur d’une seule et même synchronie pour toute l’Humanité, on nous répond aussitôt qu’il faut tenir compte du thème astral. Sinon, tout le monde serait logé à la même enseigne

       A cela nous répondons: et la psychanalyse? En effet, ce n’est pas parce que la psychanalyse considère que le complexe d’Oedipe est universel que chacun d’entre nous ne le vit pas à sa manière.

............................................................la suite

Les trois astrologies:
un distinguo urgent à opérer.

Par Jacques Halbronn

Sous le nom d’astrologie, il y a trois astrologies et comme dans une entreprise, il faut savoir se séparer de certaines branches qui plombent l’ensemble des résultats et des     bilans.
       Non pas que toutes ces branches n’aient  une certaine valeur mais il n’est pas souhaitable qu’elles s'interpénètrent  structurellement, leur synergie n’étant pas de bon aloi.


...........................................................la suite

Le stress de l’astrologue...
et de son client.

 

Par Jacques Halbronn

 

              On ne peut pas comprendre le propos de la plupart des astrologues de terrain si l’on ne comprend pas que pour eux une consultation est une affaire à régler au mieux et au plus vite. Tant l’astrologue  que son client sont des gens pressés par le temps et il n’est pas certain que l’astrologie ait vocation a se plier à une telle façon d’agir, est-ce que ceux qui sont censés la représenter, dans tous les sens du terme, ne sont pas plutôt en train de la dénaturer?

               Expliquons-nous : l’homme d’action  doit faire flèche de tout bois, exploiter hasard et coïncidences: il faut l’emporter maintenant, pas demain et tous les moyens sont bons pour ce faire.


...........................................................la suite

LA VIE ASTROLOGIQUE


Le quadruple rendez-vous astrologique
de l’équinoxe de mars-avril 2005


Nous savons que cette formule “La vie astrologique” est utilisée par d’autres mais nous rappelons que fin 1984, il y a tout juste 20 ans, nous avons publié le Guide de la Vie Astrologique, (Paris, Ed. Trédaniel La Grande Conjonction), avec une préface de Robert Changeux. Nous vous fournirons en ligne dans le numéro de mai 2005 les photos de ces différentes manifestations.

7 èmes JOURNEES DE L'ASTROLOGIE
22 au 26 Mars 2005

prenez connaissance des dernières mises à jour
..............................................................la suite

 

 

 

Avertissement : Les informations figurant sur le site WEB ou sur le bulletin envoyé par e-mail sont fournies gratuitement.
La Grande Conjonction ne garantit pas l'exactitude de ces informations et ne pourra être tenu pour responsable du contenu des sites présentés ainsi que des dommages directs ou indirects qui pourraient résulter de leur utilisation, notamment d'une perte de données ou d'exploitation. La Grande Conjonction est une marque déposée (c) 1985 - 2004. Tout droit de reproduction réservé.

La Grande Conjonction © 2004 - Tous droits réservés.
Contact :
Jacques Halbronn - 8, rue de la Providence - 75013 PARIS - 01 45 81 54 49