www.GRANDE-CONJONCTION.org


23  FEVRIER- MARS 2008


Éditorial

 

Apologie de l'expérimentation sociale

 

Revue
bimestrielle
d'anthropologie
sociale

NOUVELLE  PLATE-FORME

 

Journées astrologiques XIII

2 - 6 mai 2008

Lieu : Maison des associations
11, rue Caillaux. 75013 Paris
Entrée libre


Colloque

MAU


L'Astrologie,
entre le normal
et le pathologique

2&3 mai 2008

Lieu : Maison des associations
11, rue Caillaux. 75013 Paris
Entrée libre

Rubriques sous la
direction de
Jacques Halbronn

ENCYCLOPAEDIA
ASTROLOGICA

ESTUDES
NOSTRADAMIENNES




BIBLIOTHECA ASTROLOGICA


FONDS JUDAÏQUE

ARCHIVES
(anciens numéros)

SOMMAIRE GENERAL


GALERIE DU MAU

Les  VIDEOS

Les   PHOTOS

LIVRES

PROMOUVEZ

ICI 

VOS OUVRAGES

 

LIENS
INTERESSANTS

             En ce début de XXIe siècle - mais y sommes nous déjà véritablement entrés? - nous avons perdu le sens de l'expérimentation sociale. Or, selon nous, le XXIe siècle sera marqué par la résurgence d'une Humanité en quête de nouvelles voies quant à son mode de vie, ce qui est aux antipodes d'une pensée unique.
Bientôt; devraient se multiplier les projets de vie en commun, d'éducation, de formation, conduits sur le long terme et sur des groupes importants. On arrêtera de vouloir tous les mêmes choses, de s'approprier ce que les autres ont obtenu, au nom de quelque "parité" qui est une façon de masquer un sentiment d'envie et de jalousie. Au lieu de vouloir se partager un seul et même gâteau, pourquoi ne pas aller explorer d'autres modes de vie. Le XXIe siècle sera celui des grandes expérimentations sociales et c'est ainsi que l'Humanité rééquilibrera son rapport avec la Machine.
Il est un temps pour la socio-diversité et il est un temps pour choisir entre les modèles à partir des résultats obtenus. Après avoir salué la réussite du modèle libéral-démocrate-capitaliste, à la fin du XXe siècle, faut-il croire que le temps de la diversité des systèmes socio-économiques soit révolu.
Nous ne le pensons pas et nous ne pensons pas que cela soit souhaitable. D'une part, force est de constater que la diversité, sous diverses formes, persiste, perdure, à travers les clivages linguistiques, politiques, religieux et que toute tentative pour les abolir peut avoir des effets de rejets assez catastrophiques, comme l'avait bien compris Gandhi, à propos des castes héréditaires.. .D'autre part, il nous apparaît que le progrès de l'Humanité passe par une expérimentation sociale incessante et tous azimuts, et que cela ne saurait se faire uniquement par la voie du progrès technoscientifique.
Saluons donc et encourageons la multiplicité des modes d'expérimentation sociale et comprenons que le temps de la créativité individuelle doit laisser la place à celui d'une créativité collective, l'individu n'étant de toute façon que le fruit d'un milieu.
La notion d'expérimentation sociale consiste à instrumentaliser les multiples clivages raciaux, linguistiques, religieux, culturels, de classes existants et au lieu d'appeler à leur disparition leur conférer un contenu, un programme, ce qui permet de baliser l'espace, un peu à la façon dont les astres qui ne servent à rien ont été utilisés par les hommes pour marquer le temps.
Le problème des étrangers, au sein d'une société donnée, n'existe que dans la mesure où ils sont coupés de leurs repères culturels d'origine, ce qui notamment les empêche de maintenir le sens de la hiérarchie que permet toute appartenance culturelle authentique. En ce sens, l'immigration de masse, issue d'une même culture, est préférable à l'immigration individuelle, isolée, impliquant une "intégration" illusoire.
Certains pays sont potentiellement plus riches en clivages que d'autres et donc peuvent susciter et conduire plus de programmes à l'échelle d'un groupe suffisamment important. Cette richesse humaine doit à terme se substituer à la richesse du sous-sol (littéralement de l'Enfer, de ce qui est en dessous, inférieur).
Le temps n'est donc plus au brassage social à tout prix- avec son coût mimétique et migratoire exorbitant et aliénant - mais au contraire à un certain cloisonnement qui évite de fausser les protocoles d'expérience. Le mode de vie doit être placé dans une perspective expérimentale, la privation de certains biens et moyens, de certaines techniques ne doit pas être considéré comme un signe de pauvreté, de pénurie mais au contraire comme un processus de progrès, du fait de la recherche d'autres modes de vie et de survie., S'il y eut un âge du néolithique qui est marqué par l'irruption d'objets non humains - même s'ils sont instrumentalisés par l'Homme et donc "humanisés" - est celui dont descend le monde technique, il serait souhaitable que l'on fasse le bilan de cette ère de la "pierre".
L'intégration pourrait alors se définir dans la nécessité d'une appartenance à un programme donné. A terme, bien entendu, l'enjeu est d'apprécier la plus grande efficience de tel programme par rapport à tel autre. Est-ce que ce qu'on appelle les "guerres" ou les "invasions" ne correspondit pas, autrefois, à la fin d'un programme dont les résultats auraient laissé à désirer? Nous avons la faiblesse de croire que c'est à ce prix que l'Humanité a pu survivre et progresser, en maintenant toujours, de toute façon, des alternatives. C'est le grand défaut de la théorie darwinienne de ne pas avoir pris en compte la compétition non pas des individus mais des groupes dont ces individus ne sont que des manifestations...
Se pénétrer de la socio-diversité signifie renoncer à l'idée qu'il y a unité des savoirs, des religions ou une quelconque linéarité qui montrerait "une fois pour toutes" le sens de l'Histoire, à la façon hégélienne, un "nouveau" testament faisant suite à un "ancien" testament. "Dieu" aurait été bien imprudent de parier sur l'entreprise chrétienne en évacuant le modèle judaïque et quelle serait la liberté de l'Humanité s'il ne lui était pas offert de choix ? Le fascisme nous apparaît comme toute tentative de verrouiller le choix d'une solution aux dépens de toute autre et c'est précisément ce qui aura conduit à la Shoah, dont il faut féliciter l'actuel gouvernement d'avoir décidé d'en faire un enseignement à l'école primaire, à condition de considérer celle-ci sous ses divers aspects. La socio-diversité démontre selon nous que l’homme ne fait pas que s’adapter à son environnement mais l’instrumentalise. C’est ainsi qu’actuellement certains constructeurs automobiles ont pris de l’avance en ce qui concerne les voitures « propres », non pas tant sous la pression des événements mais surtout pour l’emporter sur leurs concurrents, étant entendu que de toute façon il s’agit bien de mieux apprendre à gérer l’environnement.

 

Jacques Halbronn  26. 02. 08

Ecrivez-moi, en précisant votre adresse e-mail,
si vous ne désirez plus recevoir le magazine.

 

 

SOYEZ LE SPONSOR
DU PROCHAIN NUMERO


ENVOYEZ
VOS PROPRES
ARTICLES



TV urania

 

PARTICIPEZ
AUX DEBATS
EN COMMENTANT
LES ARTICLES


POSEZ VOS
QUESTIONS


ENCYCLOPAEDIA ASTROLOGICA

1. De la méta-astronomie à la méta-astrologie. Vers une nouvelle psychanalyse.
Résumé : les astrologues utilisent ce qui n’est pas vraiment de l’astronomie pour faire ce qui n’est pas vraiment de l’astrologie.

2. Astrologie et Libre-arbitre
Résumé : Il est des périodes où l’astrologue doit favoriser une logique de multiplication des potentialités et d’autres où il doit faciliter certains choix

3. La binarité du langage astrologique
Résumé : l’astrologie n’a pas vocation à légitimer la diversité du monde, elle doit se centrer sur sa dualité tant sur le plan caractérologique que cyclologique.

4. Les effets de la rétrogradation de Saturne
Résumé : la cyclicité astrologique est perturbée par le problème de la rétrogradation, génératrice de retards pouvant faire douter de l’existence d’un processus régulier.

5. L'astrologie, science petite bourgeoise?
Résumé : les astrologues sont pris entre deux exigences contradictoires, celle des hautes sphères et du long terme et celle de l’immédiateté et de l’urgence.

6. La réintégration des étoiles fixes en Astrologie Mondiale
Résumé : on y dénonce l’abandon par l’astrologie actuelle des étoiles fixes dans le balisage cyclique. Un tel délestage aura conduit les astrologues à constituer une Histoire à leur façon, coupée des réalités.

7. Le grand rendez-vous manqué de l'Astrologie Mondiale du XXe siècle
De Suez à Rome (1956-1957).
Résumé : l’abandon des étoiles fixes aura conduit les astrologues à expliquer certains évenements majeurs par des configurations secondaires.

8. Les enjeux de la combinatoire astrologique
Résumé : la grande réforme de l’astrologie vise à dégager la combinatoire centrale impliquant à la fois une planéte et une étoile fixe.

9. L'astrologie et les situations de "décalage".
Résumé : l’astrologue ne peut décevoir car plus il s’éloigne de l’image que son client a de lui-même, plus il lui rend service.

10. Astrologie d’ouverture, astrologie de fermeture
Résumé : L’astrologue est voué à (r) ouvrir les perspectives plutôt qu’à les fermer.

11. Contre une astrologie hypertechnique
Résumé : tout se passe comme si les astrologues traitaient les humains comme s’il s’agissait de mécaniques de précision.

12. Astrologie et désenclavement.
Résumé : l’astrologie a vocation à indiquer les situations de repli et celles d’interaction.

13. Un nouveau design de la consultation astrologique
Résumé : l’astrologue ne peut faire l’économie d’un inventaire des déterminismes qui peuvent jouer sur son client et cela passe par l’entretien et non par le thème natal.

14. L'astrologie et les délais prévisionnels
Résumé : l’astrologue a souvent pour tâche de faire patienter son client et non de lui proposer une sorte de passe-droit en choisissant une date « magique ».

15. La pédagogie prévisionnelle en question
Résumé : Les malheurs de l’astrologie tiennent largement à l’incurie des enseignants en astrologie qui tendent à survaloriser la toute puissance de leur savoir technique.

16. Théorie et Pratique en Astrologie.
Résumé : la pratique astrologique n’entretient que des rapports assez lâches avec ce que l’Astrologie affiche.

17. La statistique prévisionnelle

18. L'amateurisme du discours astrologique sur le monde
Résumé : ce qui fascine en astrologie est de pouvoir discourir de ce que l’on ignore et de pouvoir emprunter des raccourcis comme lorsque l’on gagne une grosse somme à la loterie.

19. La prévision comme signe de lassitude du quotidien

20. La bonne attitude de l'astrologue face à la demande de prévision
Résumé : la prévision/prévoyance est un art de vivre qui ne saurait être délégué à un professionnel de la prévision.

21. L'astrologie: le praticien et le pratiquant
Résumé : l’astrologie ne doit pas se limiter à la consultation et à l’enseignement, elle doit être un art de vivre.

22. Critique de la matricialité en astrologie
Résumé : l’astrologie n’a pas à légitimer clivages et découpages, elle est avant tout unitaire.

23. Du degré de pertinence des catégories astrologiques
Résumé : les séries symboliques léguées par l’astronomie tant au niveau planétaire que zodiacal ne sont pas fiables et sont seulement vouées à décrire une certaine diversité spatiale.

24. L'astrologie une prévisibilité imprévisible.
Résumé : une astrologie qui ne se comprend même pas elle-même est-elle crédible ?

25. L'astrologie du microscopique et du macroscopique
Résumé : l’astrologie ne peut prétendre étudier le microscopique alors qu’elle est fondée sur le macroscopique ; Elle ne peut donc qu’étudier le macroscopique dans nos sociétés.

26. L'astrologue au secours de l'Astrologie.
Résumé : l’astrologie actuelle ne fonctionne que par le truchement de l’astrologue.

27. L'astrologue philosophe et le grand art de l'Astrologie.
Résumé : il revient à l’astrologue d’élever le débat et de remonter vers les principes

28. L’astrologerie des astrologues
Résumé : on appellera astrologerie l’arsenal hétéroclite de l’astrologue moderne

29. L"Etoile des Mages" et le sionisme : de la Palestine à l'Ouganda.
Résumé : l’Histoire religieuse témoigne du souvenir de l’attente d’un retour d’une configuration majeure.

30. Manifeste pour une "astrologie préparatoire"
Résumé : vers un coaching astrologique visant à apprendre au « patient » à vivre avec l’astrologie au lieu d’y recourir dans des situations d’urgence

31. Prévision collective et prévision individuelle
Résumé : toute prévision individuelle est plombée par le poids de l’aléatoire. Seul, ce qui a une certaine visibilité sociale est prévisible astrologiquement.

32. Repenser le rapport de l'Astrologie à l'Astronomie
Résumé : L’astrologie doit se démarquer de l’astronomie dont elle ne peut user que de façon homéopathique.

33. La planète Saturne et le symbolisme Mars-Vénus
Résumé : on se servira ici de Mars et Vénus comme d’une méta-astrologie et non en rapport avec les planétes du même nom.


LA VIE ASTROLOGIQUE

 Congrès annuel Source-Sep Hermès (29-30 mars 2008)

        Lieu : Espace Saint Martin, 199 bis rue Saint Martin, 75003 Paris. (Métro : Les Halles)

Journées astrologiques XIII
des 2-6 Mai 2008
Résumé : ces journées sont consacrées à un nouveau regard sur l’état de l’Astrologie ; Elles seront notamment l’occasion de fixer un certain nombre d’orientations pour la Recherche astrologique

1.    Roger Héquet, un philosophe-technicien de l'Astrologie
Réflexions sur son dernier livre, le Traité pratique d'astro-chronobiologie individuelle et mondiale, Paris, Dervy, 2008

2.    Charte de l'astrologie selon le CSAF.

3. Présentation de l'atelier prévisionnel "étoiles fixes en individuel et en mondial"
2 Mai, 15h-17h30, 11, rue Caillaux. entrée libre dans le cadre des "Journées Astrologiques de Mai " (JAM)

4. Principes de l'entretien astro-mnémologique selon la méthode SARAF
(en préparation de l'atelier du 2 mai 2008, rue Caillaux, 15h-17h30)

5. L’Astrologie entre le normal et le pathologique
Présentation du thème du Colloque MAU des 2 et 3 mai 2008
Vendredi 17h30-20h et Samedi 10h-18h

6. Quelle grille astrologique pour le XXe siècle?
(en rapport avec la journée des Réformateurs, 6 mai 2008)

7. Etablissement d'un questionnaire autour de la Réforme de l'Astrologie
( à l’occasion de la journée des Réformateurs, 6 mai 2008)

 


LES ARTICLES SUIVANTS
SONT RESSEMBLES

DANS UN SEUL DOCUMENT. VOUS POUVEZ
LES LIRE EN CLIQUANT ICI.


LINGUISTIQUE

1. Les mots étrangers en hébreu moderne
Résumé : l’hébreu israélien est truffé de mots étrangers au monde sémitique.

2. Effets pervers de l'apprentissage du langage
Résumé :  on ne devrait pas apprendre  à l’enfant à parler sans respecter son besoin de comprendre la logique de la langue.

3. Le processus de différenciation des langues latines
Résumé :  les langues latines ont évolué diversement et ne sauraient être confondues entre elles ou être assimilées à du latin

JUDAISME

1. Vers un sionisme multipolaire
Résumé : Nécessité de considérer et d ‘élaborer  des alternatives au sionisme palestinien.

2. De l'Etat (des) Juif (s) à l'état (de) juif.
Résumé :  Influence des intérêts chrétiens et occidentaux sur la création du Foyer Juif et  nécessité de repenser le sionisme, c’est à dire de trouver une solution à la « question juive »,  au « problème juif »,  à frais  nouveaux

3. Sionisme : quelle immigration, quelle laïcité?
Résumé : pour une politique et une économie de socio-diversité en Israël

CULTURE

Le cinéma et l'enjeu mémoriel. 
Résumé : le cinéma a l’avantage sur le roman d’être relayé par des acteurs qui reviennent d’un film à l’autre.

SOCIETE

1. Immigration handicap ou Immigration richesse?

 2. La prohibition du viol et la prévalence du corps sur l'objet.
Résumé : on distinguera violence corporelle due au seul corps de la violence technique, recourant à des objets extérieurs.

ANTHROPOLOGIE

1. Mars et Vénus, Mort et Vie
Résumé :  l’ovulation  fait que la vie est une survie, quand on considère tous les morts que cela a impliqué.

2. Libido et Diététique
Résumé : le régime carné a des effets sur le besoin de toucher l’autre. 

ART

L'art entre esthétique et cénesthésie
Résumé :  l’art est plus l’expression de notre corps qu’une inspiration venue d’en haut.

PSYCHOLOGIE

1. Le bon et le mauvais Surmois.
Résumé : on distinguera un surmoi génétique, « naturel » d’un surmoi  infligé par le milieu.

2. L'homme et la femme face à la prévision
Résumé : la différence entre les sexes/genres est largement due à une façon différente d’affronter l’inconnu, l’avenir.

3. La dévaluation de l'humain
Résumé :  le progrés de l’Humanité  semble passer par la machine plutôt que par l’évolution de l’Homme, en son corps.

HISTOIRE

Du devoir de désenchantement de l’Historien

NOSTRADAMUS

Les "aventures prophétiques de Michel Nostradamus" , du "par" au "de".
Résumé : les éditions authentiques de Nostradamus recourent à la forme « par » (composé par) et non à la forme « e » (prophéties de Nostradamus)

Disparition et réapparition du second volet des Centuries, à la fin du XVIe siècle.
Résumé : les centuries VIII à X ont une histoire distincte de celles des « premières » Centuries

Enseignements de l'édition rouennaise de 1589
Résumé : historique des éditions élaborées du temps de la ligue

 

 

COURRIER DES LECTEURS

Réactions et commentaires

Serge Bret-Morel :
Roger Héquet :

Hubert Brégent :

Jacques Vanaise :

 


Utilisez des mots clé pour trouver les articles de notre revue :
 
Web www.grande-conjonction.org

Avertissement : Les informations figurant sur le site WEB ou sur le bulletin envoyé par e-mail sont fournies gratuitement.
La Grande Conjonction ne garantit pas l'exactitude de ces informations et ne pourra être tenu pour responsable du contenu des sites présentés ainsi que des dommages directs ou indirects qui pourraient résulter de leur utilisation, notamment d'une perte de données ou d'exploitation. La Grande Conjonction est une marque déposée (c) 1985 - 2004. Tout droit de reproduction réservé.

La Grande Conjonction © 2004 - Tous droits réservés.
Contact :
Jacques Halbronn - 8, rue de la Providence - 75013 PARIS - 01 45 81 54 49