www.GRANDE-CONJONCTION.org


24  AVRIL- MAI 2008


Éditorial

 

Vive les ingénieurs!

 

Revue
bimestrielle
d'anthropologie
sociale

NOUVELLE  PLATE-FORME

 

62e Colloque
MAU


L'idée de
conjonction
en Astrologie


14 et 15 novembre 2008


Lieu : Maison des associations
11, rue Caillaux. 75013 Paris
Entrée libre

Rubriques sous la
direction de
Jacques Halbronn

ENCYCLOPAEDIA
ASTROLOGICA

ESTUDES
NOSTRADAMIENNES




BIBLIOTHECA ASTROLOGICA


FONDS JUDAÏQUE

ARCHIVES
(anciens numéros)

SOMMAIRE GENERAL


GALERIE DU MAU

Les VIDEOS

Les   PHOTOS

 

LIVRES

PROMOUVEZ

ICI 

VOS OUVRAGES

 

LIENS
INTERESSANTS

    Le problème de chacun d'entre nous tient avant tout à nos perceptions figées et profanes des choses. D'où une dualité qui nous traverse tous et qui générer des décalages considérables, entre ce que nous percevons de l'intérieur et ce que nous captons de l'extérieur.

Pour la plupart d'entre nous, les domaines de véritable compétence sont extrêmement limités mais souvent nous ne nous l'avouons pas ou tentons de le dissimuler. Certains diront que c'est là une fatalité et que l'on ne peut tout savoir et comprendre sur tout. Mais que se passe-t-il quand on aborde un sujet que l'on connaît mal, que l'on accepte comme tel, comme un objet figé et non comme un processus en mouvement?

Le propre d'un ingénieur est, selon nous, cette faculté à ne pas rester à la surface, à l'apparence des choses et de rendre ainsi possible l'exercice d'une certaine liberté non pas tant individuelle que collective.

Il n'est pas un seul domaine qui n'exige des ingénieurs: cela vaut pour l'informatique, pour l'électricité ou pour l'électronique mais cela vaut aussi pour le Droit, pour la Linguistique, pour l'Économie, pour l'Histoire, pour l'Archéologie, pour la Psychologie, la Religion etc même si le mot ingénieur n'y est pas usité. Rédiger une nouvelle Constitution, une nouvelle règle monastique (on parlerait aujourd'hui de secte), gérer le développement d'une langue, revoir un traité, réécrire une chronologie, permet à l'Humanité d'avancer. Mieux vaut une tête bien faite que bien pleine. Un Napoléon Bonaparte était un ingénieur capable de repenser aussi bien le Code Civil que l'art de la stratégie militaire.

Entre ingénieurs, on se comprend et ce d'abord parce que l'on ne craint pas d'affronter la complexité, que l'on ne se précipite pas sur les conclusions, que l'on ne cherche pas à clore le débat prématurément.

Quand on maîtrise mal un domaine, l'on doit reconnaître son handicap et savoir que l'on n'est pas performant, que l'on n'a pas un jugement fiable.

Pour notre part, nous ne sommes pas favorable à la spécialisation à outrance et trop précoce. En revanche, nous encourageons une multiplication des spécialisations, ce qui conduit à l'ingénieur "polytechnique", qui est capable d'entrer dans n'importe quel domaine sans difficulté, en y développant une certaine liberté de conception. Pour un ingénieur au plein sens du terme, rien n'est acquis une fois pour toutes, tout peut évoluer, être remis en question.

L'esprit "ingénieur", c'est de ne rien tenir pour acquis et surtout point pour achevé et bouclé une fois pour toutes. Encore faut-il bien insister sur le fait qu'il ne s'agit pas ici de la marge de manoeuvre de tout exécutant mais bien de la structure elle-même qui est à réélaborer.

Certains ont tendance à objecter que cette remise en cause des "bases", des "fondements" ne peut conduire qu'à l'anarchie, à la dissension (dissensus). Nous pensons, au contraire, qu'entre ingénieurs, l'on peut parvenir à une entente dans l'ici et maintenant ou en tout cas à la formulation d'options en nombre somme toute limité. Car la diversité se situe en fait en aval, au niveau des pratiques des uns et des autres sur lesquelles on ne veut pas revenir En fait, pour beaucoup l'idéal, c'est d'accepter un corpus initial intangible et de laisser chacun broder dessus, ad libitum. Mais telle n'est pas l'approche de l'ingénieur!

On ne peut faire l'impasse sur trop de domaines en partant du principe que l'affaire est entendue, qu'il n'y a rien à changer fondamentalement, alors qu'il faut tout revoir, tout réexaminer quant à tout ce qui nous entoure et à tout ce que nous faisons.

L'astronome-astrologue Kepler recommandait, il y a 400 ans, de ne pas "jeter le bébé avec l'eau du bain", c'était là parole d'ingénieur pour qui on n'est pas dans le tout ou rien et pour qui il importe de corriger, de retoucher, de remanier et non d'accepter ou de rejeter en bloc.

Est-ce à dire (voir notre article sur "Ptolémée et Saint Paul") qu'il faille faire table rase du passé? Absolument pas! L'ingénieur en histoire des textes que nous sommes, n'a nullement vocation à nier ce que les hommes ont élaboré au fil des âges mais bien plutôt à s'assurer que ce qui nous est parvenu correspondait à ce qui fut mis en place. Prenons le cas de Nostradamus, auquel nous avons consacré récemment un post-doctorat à l'École Pratique des Hautes Études (Ve section Sciences Religieuses): il ne s'agit pas de remettre en question les Centuries en tant que monument littéraire mais bien d'en préciser la genèse en soulignant au demeurant qu'il ne s'agit pas de l'oeuvre d'un seul homme et d'une seule époque mais bien d'une construction collective issue de la culture française.

Le débat sur la liberté est révélateur du caractère des protagonistes. Ceux qui ont tendance à rester extérieurs au monde tendent à l'accepter comme un fait accompli, qu'il faut se contenter d'accepter et de conscientiser. En revanche, ceux qui le perçoivent de l'intérieur, en ingénieurs, savent que tout est réformable et modifiable, non seulement quant à l'esprit mais aussi à la lettre des texte

Jacques Halbronn  06.04.08

Ecrivez-moi, en précisant votre adresse e-mail,
si vous ne désirez plus recevoir le magazine.

 

 

SOYEZ LE SPONSOR
DU PROCHAIN NUMERO

AVEC VOTRE PUBLICITE

 

ENVOYEZ
VOS PROPRES
ARTICLES


TeleProvidence

Jacques Halbronn
intérogée par
Mireille Petit

lancement le 25 Mai 2008

PARTICIPEZ
AUX DEBATS
AVEC VOS
COMMENTAIRES


POSEZ VOS
QUESTIONS


ENCYCLOPAEDIA ASTROLOGICA

1. Les "aspects" astrologiques et la mythologie

2. Individuation et conjonctionnalité mardoukienne

3. L'astrologie, un Droit pour le XXIe siècle

4. L'astrologie et la Lutte des classes

5. L'ancien et le nouveau consensus en Astrologie
I - L'ancien consensus
II - Vers un nouveau consensus

6. Conjonctionnalité et crise des intermédiaires

7. Mai 68 selon Samuel Djian Gutenberg

8. Pour une astrologie de l'ère monothéiste

9. L'astrologie et les marqueurs de temps

10. Vivre au mieux "sa" grande conjonction

11. Brève Histoire de l'idée de réforme en Astrologie

12. L'astrologue comme mentor

13. Réforme de l'astrologie: l'option Barbault et l'option Nicola

14. Réflexions sur l'apport de l'informatique à l'astrologie

15. La consultation astrologique et son contexte cyclique

16. Saturne, Régulus, le Tibet et la Chine

17. Pour une astrologie conjonctionnelle.
De Saturne à Mardouk

18. L'homme machine: de l'homo astrologicus à l'homo linguisticus en passant par l'homo solaris

19. Mieux maîtriser les concepts utilisés en astrologie

20. Claude Ptolémée, le Saint Paul de l'Astrologie

21. Darwin et l'Astrologie

22. L'astrologie et la complexité du réel

23. L'astrologie, une leçon de patience

24. Spécificité du déterminisme
astrologique

25. Exaltations Mars et Mercure


LA VIE ASTROLOGIQUE

1. De la propriété intellectuelle des rencontres astrologiques

2. Le 62e colloque.
L'astrologie et le religieux

3. Journées astrologiques XIII des 2-6 Mai 2008. 61e Colloque MAU:
L'Astrologie entre le Normal et le Pathologique (2-3 mai 2008)

LINGUISTIQUE

1. Le texte comme caricature de la langue

2. L'anglais, langue ou dialecte?

JUDAISME

1. Pour un autodéterminisme du "peuple" juif?

2. Le onzième commandement: pour une nouvelle lecture de l'antisémitisme et de l'antisionisme

CULTURE

1. La crise identitaire de la danse contemporaine

2. Manifeste de la Whistle Dance
 

SOCIETE

1. L'écrit comme vecteur de décadence

2. Le handicap ordinaire

ECOLOGIE

Sifflement et écologie. Le grand air

PSYCHOLOGIE

L'aliénation des habitudes
(habit, habitat, habitus)

EPISTEMOLOGIE

Du contre-temps au contre-espace

NOSTRADAMUS

Antoine Couillard et la Préface d'origine à César de Nostredame

Le coup d'état de l'édition Anvers 1590 et ses répercussions

Nouvelles observations sur les éditions censées parues du vivant de Nostradamus.


 


Utilisez des mots clé pour trouver les articles de notre revue :
 
Web www.grande-conjonction.org

Avertissement : Les informations figurant sur le site WEB ou sur le bulletin envoyé par e-mail sont fournies gratuitement.
La Grande Conjonction ne garantit pas l'exactitude de ces informations et ne pourra être tenu pour responsable du contenu des sites présentés ainsi que des dommages directs ou indirects qui pourraient résulter de leur utilisation, notamment d'une perte de données ou d'exploitation. La Grande Conjonction est une marque déposée (c) 1985 - 2004. Tout droit de reproduction réservé.

La Grande Conjonction © 2004 - Tous droits réservés.
Contact :
Jacques Halbronn - 8, rue de la Providence - 75013 PARIS - 01 45 81 54 49