Encyclopaedia Astrologica

 

LES QUATRE ELEMENTS :
un éclairage anthropo-sociologique

(En préparation de la Journée de la Pédagogie Astrologique, Paris, 13 décembre)

 

 

par  Jacques Halbronn

 

            Le savoir véhiculé par la tradition astrologique nous est-il accessible? On plaque volontiers sur  les signes, les éléments, les planètes des commentaires plus ou moins fantaisistes. Au lieu de chercher à retrouver leur signification profonde, l'on projette toutes sortes d'idées qui vident le dit savoir de son apport original, dans tous les sens du terme.

            Or, ce savoir est nécessaire à la pratique de l'astrologie car il est une sagesse, une philosophie qui doivent inspirer la vision qu’à l'astrologue du monde. Or, faute de pénétrer au coeur de la "philosophie" - au sens médiéval du terme - de l'Astrologie, l'astrologue projette les représentations contemporaines, souvent bien confuses, au demeurant.

            Pour notre part, depuis quelque temps, nous nous sommes efforcé de comprendre non seulement la cohérence mathématiques (cf. nos Mathématiques Divinatoires, 1983) mais aussi la dialectique sémantique de ces trois ensembles (cf. nos textes sur grande-conjonction.org)

            Les Quatre Eléments  -auxquels André Barbault a consacré un de ses derniers ouvrages - L'univers astrologique des quatre éléments, Paris, 2004,-  n'offrent pas les mêmes repères mythologiques et symboliques que les signes du zodiaque ou les planètes. Mais dans les trois cas,  les chercheurs semblent ne pas avoir sérieusement pris la peine  de restituer les fondements anthropologiques qui ont conduit, parfois au prix de méandres et d'interpolations- à l'état présent -même si parfois relativement ancien- de ces dispositifs comportant des noms plus ou moins évocateurs.

            Le grand public se fait, en effet, une certaine idée de ce que sont une balance, un bélier, une vierge sans nécessairement recourir, d'ailleurs, à l'astrologue et cela vaut aussi pour Mars ou Mercure. A fortiori, les gens croient savoir à quoi s'en tenir pour le feu, la terre, l'air ou l'eau.....

            Mais quand on essaie de les articuler les uns par rapport aux autres, on n'obtient rien de très convainquant, sauf à y plaquer  des concepts dont on se demande en quoi ils correspondent...

            En tout  cas, une sorte de consensus veut que l'air soit "intellectuel" - ce fut Paul Choisnard avec les ascendants dans les 3 signes d'air - que la terre soit.. la marque des matérialistes, l'eau celle des émotifs, des affectifs et le feu, celle des êtres dynamiques, qui "foncent".

            Avant d'entrer dans le vif du sujet, rappelons que les trois signes relevant d'un même élément sont dispersés, selon la Tradition, entre trois saisons, ce qui déconnecte peu ou prou les éléments d'un quelconque cadre climatique...

            Nous proposerons ici une vision qui nous semble tout à fait nouvelle de la problématiques des 4 Eléments, en confirmant cependant les deux polarités: feu-air et terre-eau non sans un correctif de taille.

            Dans nos travaux qui ne se cantonnent pas à l'astrologie, nous avons (cf. grande conjonction) mis en avant le  rapport d'un produit et de son " jus" : c'est le cas de nombreux fruits, des viandes, ça l'est moins de certains légumes comme les céréales ou les pommes de terre voire les salades vertes.

            On a là une parfaite illustration du passage de la terre  (le fruit) à l'eau (le jus). Le jus émane du fruit  ou de la viande. Il n'est donc pas nécessaire d'y ajouter de l'huile  (d'olive ou autre) ou quelque sauce comme pour des spaghettis. Rappelons le cas  de la chèvre et de son lait, dans la Bible.  Tout corps (terre) produit un liquide. Même la source sort de la terre.

            Au niveau de la vie rustique, il y a un temps pour que la vigne mûrisse et un autre pour la vendanger et e extraire le suc. Dans un cas, on a besoin de la chaleur de l'Eté, dans l'autre, on se prépare à passer l'hiver.

            Et l'on en arrive à notre second pôle, feu-air. Nous avons signalé, ailleurs (voir Grande Conjonction) que le feu  correspondait au soleil,  et l'on peut dire quelque part qu'il en émane. On produit du feu avec une loupe focalisant le rayon solaire.

 Dans le récit de la Création (Genèse), il est dit " Fiat Lux". et c'est le mot hébreu Or, qui est utilisé  dès le verset 3 du premier chapitre. Un peu plus  bas,  Dieu  fait apparaître d'abord l'eau puis le "sol". (verset 9 Ch. I).Point question du feu dans ce récit de la Création!  Plus tard, Dieu apparaîtra  à Moïse dans le buisson ardent.....  On sait que le feu est réputé avoir été volé aux dieux par Prométhée...

            En fait, selon nous, les Quatre Eléments sont tous les quatre des forces de substitution au monde soli-lunaire.  Nous montrerons que face aux quatre Eléments du monde hivernal il y aurait quatre autres éléments du monde estival. On a dit que le feu avait pour pendant le soleil, l'on peut aussi dire que le jus a pour pendant le fruit ou l'animal, que les objets forgés ou sculptés  (terre) ont pour pendant  la nature végétale et minérale et enfin que l'air qui est le son que les hommes savent produire et qui donne la musique a pour pendant le chant des oiseaux ou des cigales....On parle d'un air de musique.

            L'Hiver est la saison où ces quatre Eléments se conjuguent pour faire la fête: la scène du banquet des Très Riches Heures du Duc de Berry  réunit tous ces "éléments": le feu dans la cheminée, la musique, les boissons, les divers objets, à commencer par la table et les chaises mais aussi les divers récipients et ustensiles. L'arcane 1 du Tarot,  le Bateleur,  à l'instar de janvier, le premier mois de l'année, représente une table, un personnage tenant ce qui pourrait être une flûte (air), des récipients qui évoquent le vase du verseau (signe du liquide par conséquent et non pas d'air). On n'est pas ici en pleine nature,  allongé sous un arbre! Le feu aura, par erreur, disparu de cette carte alors qu'il est présent sur le modèle dont il s'inspire. C'est une scène d'intérieur et non d'extérieur comme c'est le cas, fâcheusement, dans le Tarot de Marseille (y compris dans celui  reconstitué par  Philippe Camoin et A. Jodorowsky,  site camoin.com) où une fleur des champs  figure sous la table.. Mélange des genres inacceptable! Il faut également distinguer dans les arcanes du Tarot celles qui correspondent à des scènes d'intérieur (l'Empereur, le Pape) et d'extérieur (le Chariot, le Mat, la lune, le soleil)

             Ces Eléments, dans notre système, sont en phase avec le monde de Mars et de Jupiter, c'est à dire des planètes "extérieures" face à celui des planètes "intérieures" (Mercure-Vénus) qui n'a pas besoin de l'industrie et de la créativité des hommes. C''est donc par erreur que l'on fait jouer la cornemuse par des bergers. Deux mentalités bien différentes que celle qui  se constitue un ordre différent de celui de "nature" et que celle qui avant tout veut profiter de que la Nature lui apporte. L'astrologie, selon les cas, sera accaparée par les uns ou par les autres, selon qu'elle sera défendue par un astrologue Mars-Jupiter ou par un astrologue Vénus-Mercure. Dis moi quelle astrologie tu proposes et je te dirai qui tu es...Une astrologie descendue du ciel ou une astrologie inventée par les hommes où les luminaires sont remplacés par Saturne,  selon une dialectique observable dans les dispositifs des domiciles et des exaltations: Saturne exalté en balance face au  Soleil en Bélier,  Saturne domicilié en capricorne et en verseau à l'opposé des luminaires.

            Encore faut-il faire la part de la transgression : si se servir des planètes au delà de Saturne, visibles par le seul télescope,  est considéré par nous comme une transgression plus que comme une transcendance (selon le système RET de J. P. Nicola), il convient d'observer une dérive au niveau du Trois comme si la troisième voie était celle de l'erreur. Le feu donne l'énergie nucléaire, les secrétions (eau) donnent des drogues, le son humain débouche sur un monde saturé de bruit, la faculté de travailler la matière sur la désertification et  une invasion de la technique.

            Si l'astrologie veut sortir de son ghetto, il importe qu'elle se remette en prise avec les données de la vie  saisonnière et les Eléments, tout comme les Signes et les Planètes, le lui permettent, au prix certes de quelques  rectifications. Car ce serait une grossière erreur que de croire que ce savoir  nous est parvenu intact, protégé par quelque Providence. C'est pourtant la position de bien des astrologues non seulement de croire en l'astrologie mais aussi de se persuader qu'elle nous est parvenue telle qu'elle devait nous parvenir et qu'il faut donc la comprendre telle que les astrologues modernes la considèrent, eux qui seraient doués de quelque don d'infaillibilité, confirmé par une pratique concluante.

 

JH

01. 11. 08

 

 

Commentaire de Dominique Devie

Je ne vois pas du tout ce que tu veux dire dans ton article sur les éléments.

Ca ne me parle pas du tout.

Je ne me souviens pas de ce que dit la tradition la plus ancienne, peut-être qu'elle ne dit rien.

Mais l'idée de les référer aux saisons est une bonne idée puisqu'ils se répètent mais que je sache tu n'en as rien tiré.

D'un certain point de vue les éléments sont un composé de qualités élémentaires, le froid le chaud le sec l'humide. Est-ce que ça colle avec les saisons?

Je vois surtout 3 états de la matière et un élément qui est à part, le feu, il est curieux que ce dernier ait reçu une place à part dans la chimie comme étant le phlogistique. ça me laisse rêveur et ça apparaît comme la survivance de quelque chose d'hyper subtil interne à la matière, du reste plus ou moins assimilé à la force vitale dans ce qui est grossier

 

 

Réaction de  JH

 

La présence du feu parmi les 4 Eléments nous met la  puce à l'oreille et nous sort du champ de la physique pour entrer dans celui du cadre de vie des humains,  capables de générer un monde parallèle à celui de la Nature, certes à partir de celle-ci mais complètement transformé et transmuté.

03. 11. 08

 

accueil