Encyclopaedia Astrologica

 

 

 

Le thème natal /astral 

pochette surprise 

 

 

    

par Jacques Halbronn

 

            Parfois, l'on se demande pourquoi l'on naîtrait avec tel thème plutôt qu'avec tel autre. Une attitude assez fréquemment adoptée de nos jours consiste à se référer à un karma qui expliquerait les tenants et les aboutissants du thème personnel. Une autre explication voudrait que cela tienne tout simplement aux astralités correspondant au moment de la naissance ou à tout autre moment faisant l'objet d'une "interrogation".

            Nous dirons que la seconde  version correspond à ce que l'on pourrait appeler le "thème pochette surprise" ne correspondant nullement à un quelconque mérite ou démérite que nous aurions généré antérieurement à notre naissance.

            On pourrait, en fait, résumer ces deux positions comme correspondant à deux tempéraments, l'un marqué par l'être, l'autre par l'avoir.

            Les astrologues karmistes seraient en effet  typiques d'une exigence d'être : on a ce qu'on mérite,  c'est le résultat d'actions accumulées dans le passé de notre âme et l'axe des noeuds  exprimerait notamment le parcours à suivre, selon les écrits d'Irène Andrieu et d'autres nombreux auteurs dans ce domaine/

            Une autre "école" qui prévalait jusque dans les années soixante-dix du siècle dernier, semblerait plutôt marquée par l'avoir, la "pochette surprise". Notre thème ne correspondrait pas à ce que nous sommes de par notre histoire. Il s'agirait d'un don du ciel, un "lot"  qui aurait fait l'objet d'un "tirage". Ne dit-on pas d'ailleurs "tirage du loto" comme tirage des cartes?

            Mais c'est  en fait toute une philosophie de la vie  qui sous-tend une telle attitude, et que l'on pourrait résumer par le "carpe diem", c'est à dire prend ce qui s'offre à toi, jour après jour, avec une certaine touche de stoïcisme.

            De là une conception de la prévision au jour le jour  qui fait débat. Chaque jour apportant son lot de joies et de peines.

            A force de vouloir entrer dans le monde microscopique des micro-événements du quotidien, l'astrologue ne semble pas toujours se rendre compte  de la richesse et de la luxuriance de ce plan. S'il en était conscient, il comprendrait qu'il est assez vain de tenter de le cerner car un jour est comme une vie, on y trouve de tout et donc tout ce que l'on annonce s'y trouvera peu ou prou, tout comme quelqu'un qui annoncerait  que telle personne connaîtrait au cours de sa vie tel type d'événement significatif...

            Il n'est donc pas nécessaire de parler de voyance ou de mancie à propos de prévisions réussies mais il convient de prendre en compte la complexité même du vécu.

            C'est comme un astrologue rencontrant quelqu'un qui a une vie très riche, il ne risque guère de tomber à côté  quand il dit que cette personne a vécu ceci ou cela.

            De même une personne dont la personnalité est très contrastée, allant un peu dans tous les sens ne fera guère problème pour l'astrologue.

             Que conclure? Qu'avant de dire que l'astrologie peut ceci ou cela, il convient de s'assurer que  l'objet d'étude n'est pas si complexe pour   que l'astrologue  gagnera  à tous les coups.

            Il importe de choisir comme objet d'études une réalité suffisamment  bien tranchée, bien circonscrite que les chances de viser dans "le mille" soient minimes.

            Mais tout le problème est là : quelle est la probabilité pour que telle tendance ou telle situation se présentent  chez quelqu'un? C'est souvent parce que l'on a sous estimé  cette probabilité que l'on se vantera de résultats finalement peu concluants.

            Pour en revenir à la dialectique de l'être et de l'avoir, nous dirons que le champ de l'avoir  comporte une très grande diversité car les choses viennent de l'extérieur et la personne est comme un aimant qui attrape tout ce qui passe à sa portée, d'où une très  grande variété de choses mais aussi de tentations à se prendre pour x ou pour y, une "envie"  de tout....ou un rejet  de telle ou telle chose, ce qui  en est la contrepartie.  En revanche,  celui qui est dans une sorte de quête ontologique, ne connaîtra que des changements progressifs et de longue haleine, négligeant tout ce qui voltige autour de lui. Ce sont là deux "clients "bien différents de l'astrologue, l'un plus à chercher parmi les femmes et l'autre parmi les hommes.

            Pour notre part, l'astrologie aurait plus intérêt à s'enquérir de l'être concentré,  à l'instar d'un foetus qui se développe lentement mais sûrement  que de l'avoir chatoyant, bariolé, de ce qui est  progrès intérieur et non ce qui relève de la croissance externe et qui est une sorte de tonneau  des Danaïdes.

            Cela dit, pour notre part, nous ne sommes nullement un défenseur du thème astral et nous pensons que l'astrologie de l'être est celle du cycle mais d'un cycle parfaitement régulier, nullement entrecoupé par d'autres cycles. Cet être est le résultat d'une longue histoire biologique sur des millénaires et ne saurait donc être durablement modifié par l'émergence de nouveaux facteurs, quand bien même s'agirait-il d'astres jusque là  inconnus.

 

 

JH

04. 11. 08

 

Commentaire de Dominique Orés

en astrologie karmique on peut quand même être dans l'avoir c'est à dire dans ses acquis précédents,tout ce qu'on a accumulé comme connaissances comme actions comme richesses ,en positif ou en négatif ,ce qui correspond au noeud sud

le noeud nord oriente en effet vers le but vers ou aller

bcp de planètes au sud peuvent marquer des difficultés à se libérer de ces acquis antérieurs. Un chaman qui a mal utilisé ses pouvoirs ds une vie antérieure se retrouvera ds cette vie privé de cette reconnaissance.  Le karma est la conséquence de ses actes autrement dit on est responsable de ses actes ds le présent ms aussi ds le passé. Un travail assidu qui aura amené à une grande connaissance et qui aura été utilisé à bon escient se retrouvera peut être comme un don, qu’il soit artistique ou autre-la personne sait dessiner alors que personne ne le lui a enseigné, ou elle aura l'oreille absolue  ou elle devinera les autres-des planètes au sud vont alourdir un thème mais en même temps elles représentent des acquis, des bases solides sur lesquelles la personne peut s'appuyer parce qu'elle les a déjà expérimentées. Il est plus difficile d'aller de l'avant que de rester sur ses acquis, sur ce que l'on sait déjà plus facile de refaire tjrs la même chose, ms demandez à un enfant s'il préfère redoubler ou passer ds la classe supérieure et vs aurez la réponse.

En fait ce serait plutôt un balancier qui se déplacerait parfois vers le sud parfois vers le nord afin de piocher ds ce que l'on sait pour en faire quelque chose d'autre.

Et on n'est pas seul sur terre certaines personnes vont vs orienter vers le but et d'autres vs ralentir-on n'a pas besoin d'astrologie pour savoir ds quel sens telle rencontre va aller.

Je dirai qu'il s'agit surtout d'un axe, en signes et en maisons on va chercher son matériau au noeud sud et on l'applique au noeud nord par exemple une connaissance d'un savoir acquis à l'étranger qu'on va diffuser vers des proches je dis ça au hasard tout peut exister dans la dualité signes et maisons opposés et complémentaires

 

 

accueil